Une seconde de trop de Linda Green

Traduit par Freddy Michalski.

Lisa Dale joue à cache-cache avec sa fille. Elle ferme alors les yeux et compte jusqu’à cent. Seulement, lorsqu’elle se met à chercher son enfant, Ella, elle a disparu. Sans aucun trace. Avec l’aide des médias, de la famille et de la police, elle va chercher la fillette. Mais si, contrairement à ce qu’il croit, le kidnappeur était connu de l’ensemble des personnes ?

Temps pour lire le roman : plusieurs jours

Lieu de lecture du roman : canapé, lit, terrasse, train, …

Nombre de pages : 448 pages

Genre : Thriller

Maison d’édition : Préludes

Un grand merci à Préludes pour ce livre !

Critique

A première vu, on pourrait penser qu’il s’agit d’un banal thriller. Une femme, son enfant qui disparait, la police qui se met à la recherche. Et pourtant, pourtant… Même si le thème de Une seconde de trop de Linda Green n’est pas exactement le même, j’ai retrouvé le côté psychologique, oppressant, tendu de l’excellent Gone Girl (que ce soit le livre ou le film). En effet, l’auteure arrive à déranger le lecteur en mettant en scène le point de vue de trois personnages : Lisa, Muriel et Matthew. On se questionne, on s’interroge, on en vient même parfois à être dérangé.

Car oui, ce livre est avant tout une réussite au niveau des personnages. Que ce soit du côté description comme du côté psychologie. On a l’impression de les connaître. Ils sont tout simplement parfaitement présentés et analysés.

Le personnage le plus marquant est très certainement celui de Lisa. Son monde s’écroule autour d’elle, la culpabilité l’assaille et pourtant… pourtant, contrairement à beaucoup de personnages de livre, elle essaye de rester forte pour son frère, ses parents, sont époux, ses autres enfants… Tout en cherchant Ella. Elle souffre tout en combattant.

On retrouve également le côté voyeur, le jugement hâtif de beaucoup de personnes. Ces derniers cherchent à condamner, à donner des leçons, sans tout connaître. Combien de personnes comme cela avons-nous déjà rencontré ou vu à la télé ? Une petite parenthèse par ailleurs avec l’excellent Est-ce ainsi que les hommes jugent ? de Mathieu Ménégaux.

Autre chose : je sais que beaucoup d’entre vous, comme beaucoup de nos compatriotes, ont une aversion profonde pour la police. Combien de thriller, de film montre une idée de l’inefficacité de ce service publique en montrant une famille qui doit se débrouiller seule son côté ? Ici, ce n’est pas le cas. La police va tout faire pour chercher la jeune fille : chien, expert, … Bref, enfin une police qui cherche à être efficace. Un bon point.

Conclusion

Une seconde de trop de Linda Green est un superbe roman. Bien loin des stéréotypes du genre des thrillers psychologiques, l’auteur nous emmène avec elle dans un livre puissant, émouvant, bien écrit, sans éléments en trop, avec juste ce qu’il faut pour en faire un très bon livre. Que je ne peux d’ailleurs que conseiller d’emmener avec vous en vacances. Attention cependant : celui-ci risque de ne pas vous quitter tant que vous ne l’aurez pas terminé…

« On ne peut affronter un problème que lorsqu’on en a reconnu la réalité. »