Une affaire de genre de Agnès Vannouvong

Nombre de pages : 94

Temps pour lire le roman : Deux heures

Lieu de lecture : TGV

Note : 5/5

Maison d’édition : Les Contemporaines

Merci aux éditions Les Contemporaines pour ce livre !

Le genre et les genres sont devenus un sujet populaire et mondial. Beaucoup de personnes se sont révélés contre des genres, contre des orientations ou contre des personnes tout simplement. Dans cet essai, l’auteure remet les choses au point, explique la différence entre le SEXE qui est biologique et le GENRE qui revêt une dimension socioculturelle. Après avoir fait cette distinction, l’auteure peut alors librement parler du féminisme, de la condition transsexuelle ou homosexuelle.

Pour appuyer ses arguments, elle n’hésite pas à citer Virginie Despentes notamment sur laquelle elle s’attarde ou encore Jean Genêt, icône homosexuelle de la littérature française du XXème siècle. J’ai beaucoup appris via ces exemples très approfondis et qui permettent de voir ces deux auteurs sous un œil nouveau.

Mes moments préférés du livre pour vous donner quelques idées et vous inciter à vous le procurer :

« Le genre est performatif, pour reprendre le terme du linguiste John Austin. Il se positionne du côté de l’acte, du faire, de l’exécution. Il se définit en se disant. ‘’C’est une fille !’’ ou ‘’C’est un garçon !’’ s’exclame le médecin à la naissance d’un bébé. Cet énoncé performatif désignant le sexe de l’enfant réalise lui-même ce qu’il énonce. Il fait advenir une réalité, il fait exister l’identité du genre. »

et citation de Virginie Despentes que j’ai trouvé particulièrement percutante :

« Je suis furieuse contre une société qui m’a éduquée sans jamais m’apprendre à blesser un homme s’il m’écarte les cuisses de force alors que cette même société m’a inculqué l’idée que c’était un crime dont je ne devais pas me remettre. »

Conclusion :

J’ai été très agréablement surprise par cet essai vraiment réussi. La théorie du genre ou plutôt des genres, je n’y connaissais pas grand-chose et pourtant j’ai trouvé l’écriture et le style tout à fait abordable (certes il faut tout de même quelque expérience notamment en histoire ou en philosophie pour bien comprendre les références). J’ai été presque toujours d’accord avec l’auteure qui assènent théories et vérités qui ont lieu d’être et qui sont primordiales à verbaliser.

Je vous recommande cette lecture qui permettra peut-être à certains d’ouvrir les yeux sur l’homosexualité, le féminisme, les transsexuels ou encore toutes les luttes du genre et des genres. N’ayez pas peur de vous lancer dans cette lecture qui pourrait sembler difficile mais qui est absolument nécessaire.