Toxique de Niko Tackian

Temps pour lire le roman : deux jours

Lieu de lecture du roman : canapé, métro, lit

Nombre de pages du roman : 320

Note : 4/5

Genre du roman : polar

Maison d’édition : Livre de Poche

Un grand merci à Livre de Poche pour le livre !

Janvier 2016, les personnels d’une école maternelle de la banlieue parisienne retrouve la directrice morte dans son bureau. Tomar Khan, qui compte parmi les meilleurs flics de la crime, est dépêché sur les lieux pour résoudre rapidement cette affaire dans un Paris meurtri par les attentats de 2015. Alors que ces collègues disent tous que l’affaire va être plié rapidement, “Le Pitbull”, plus que jamais pointilleux, détecte directement une affaire beaucoup plus complexe que cela…

Pour une fois je ne suis quasiment pas en retard sur une série policière ! En effet, Toxique est le premier roman écrit par Niko Tackian avec le mystérieux et torturé Tomar Khan. Parlons d’ailleurs de cet enquêteur de la Crime. Torturé par son passé plus que flou au début du roman avec un père, aujourd’hui absent (et pour cause !), il a grandi avec pour rôle celui de chef de famille au côté de son père. Épaulé rapidement par un flic, qui va l’amener petit à petit dans le même chemin que lui, on retrouve ici la figure du mentor prêt à tout pour protéger son poulain. Figure d’ailleurs relativement rare dans les polars, mais plus qu’appréciable ici. Charmant, tout en restant énigmatique, intelligent, perspicace, Tomar Khan a tout pour plaire.

Une grande partie du génie de Niko Tackian, dans ce roman, réside d’ailleurs dans cet enquêteur. Avec une écriture directe, incisive, on se laisse rapidement happé par ce livre que l’on lâche avec beaucoup de difficulté. J’ai beaucoup apprécié également la scène de fin, où Tomar rejoint la “Toxique” juste avant… et bien le dénouement finale. Un scène douce et forte à la fois, empreinte de sous-entendu et de symboles.

Le seul bémol pour moi de ce roman est certainement cette femme, celle sur qui l’enquête policière repose. Poussé par des motivations au départ inconnu, j’ai immédiatement apprécié le fait qu’on la connaisse dès le début… sans véritablement la connaître. Alors que l’on suit la mise en place de son plan pour soustraire la garde d’un enfant à ses parents, on s’interroge : qui est-elle ? Pourquoi fait-elle cela ? Quelles motivations ? Mais surtout, sa personnalité ? Et c’est là que le bas blesse. J’aurais aimé que ce personnage soit beaucoup plus creusé, beaucoup plus recherché. Que l’on fasse corps avec elle, qu’à un moment même on bascule, pour quelque instant, avec elle dans la folie. Comme dans ma lecture suivante, à savoir Travail soigné de Pierre Lemaitre

Conclusion

Il y a donc effectivement un point faible. Est-ce que cela en fait pour autant un mauvais livre ? Absolument pas, c’est d’ailleurs tout le contraire ! Lu en a peine deux jours, j’ai grandement apprécié ce livre, ne serait-ce que pour le personnage principal Tomar Khan. Avis donc à tout les fans de polar, du 36 quai des orfèvres, ou à tout ceux qui ont envie de passer un bon moment en compagnie d’un flic impitoyable… mais au fond terriblement attachant. Pour conclure, je dirais que malgré le petit bémol que j’ai pu exprimé, j’ai hâte de lire la suite des aventures de Khan, ne serait-ce que pour voir l’évolution du style de Niko Tackian. Un auteur à suivre, absolument !