Toutes les histoires d’amour du monde de Baptiste Beaulieu

Le père de Jean est plongé dans un profond désespoir. En effet, il a retrouvé de nombreux carnets de lettres adressées à une femme que son père écrivait. Jean va donc partir sur les traces de son grand-père si sombre et silencieux à la fin de sa vie. Au fur et à mesure, il découvre un enfant, puis un adolescent jusqu’à un adulte qui subit la première puis la deuxième guerre mondiale et toutes ses horreurs.

Temps pour lire le roman : trois jours

Lieu de lecture du roman : lit, canapé

Nombre de pages : 474 pages

Genre : secrets de famille

Maison d’édition : Mazarine

Merci aux éditions Mazarine pour l’envoi de ce roman

Critique

Cette fois-ci, l’auteur nous raconte une histoire différente à chaque page. Il nous partage son héritage familial tout en nous donnant de merveilleuses histoires d’amour, d’amitié. Au fur et à mesure des années, Moïse, le grand-père de Jean raconte donc toute son histoire à une mystérieuse Anne-Lise. 

Même si certains passages sont très difficiles (Moïse se retrouve prisonnier de guerre en Allemagne et subit rationnements, maladies, proximité, bombardements…), l’horreur est contrebalancée par l’amour qui réussit à triompher. Et c’est tout l’objectif du livre, prouver la nécessité et la force de l’amour qui subsiste, qui résiste malgré tout ce qui peut arriver malgré les guerres, les deuils, les séparations…

Conclusion

Toutes les histoires d’amour du monde de Baptiste Beaulieu m’a vraiment ému. Je l’ai dévoré en quelques jours tant la lecture et l’écriture sont fluides. On est partagés entre présent et passé, secrets et mis à jour, héritage et nouveauté. Par-delà le récit de la guerre et de ses atrocités, Baptiste Beaulieu réussit à nous montrer l’amour dans de nombreux gestes. Trouver l’amour, la tendresse, l’attachement entre divers personnages réels ou fictifs, pour faire du bien, pour se faire du bien.

Lecture coup de cœur de ce mois d’octobre, je vous invite vraiment à découvrir ce livre au plus vite !

Mon dernier article : La vie est belle et drôle à la fois – Clarisse Sabard

Camille