La Soeur du Roi de Alexandra de Broca

Lieu de lecture :  métro, rer, train, maison, jardin, …

Temps de lecture : quelques jours

Pages : 416

Genre : histoire / romancé

Note : 5/5

Nous tenons tout d’abord à remercier fortement les éditions Albin Michel pour nous avoir envoyer ce livre !

Louis XVI, Versailles, la Cour, la Révolution française.. Que de moments historiques que j’apprécie énormément, malgré de grosses lacunes qu’il me reste à combler ! Ce que j’ai commencé à faire en lisant La soeur du Roi de Alexandre de Broca

Résume ! Tout le monde connaît Louis XVI, mais peut de personne s’intéresse encore aujourd’hui à sa soeur, Madame Elisabeth. Pourtant, elle a été l’une des conseillères les plus influentes de Louis XVI ainsi que l’un de ses soutiens les plus importants (même dans les moments sombres pour la royauté). C’est une princesse de sang. Elle est recluse à Versailles, condamnée à rester seule ne trouvant pas de mari. Elle se consacre corps et âme aux oeuvres charitables ainsi qu’à l’église Catholique. De l’autre côté, François Dassy est un roturier. Brillant botaniste du jardin du Roy, il est aussi Protestant et acquis aux idées des Lumières. Alors que tout oppose ces deux personnes, ils vont se rencontrer dans la forêt de Fontainebleau. Dès lors, ils ne pourront plus se passer l’un de l’autre. Mais comment ce couple athypique pourra-t-il survivre face aux troubles qui agitent la France et surtout la Monarchie ?

Avant de commencer, une précision s’impose : si tout ce qui est raconté dans le livre au sujet de Madame Elisabeth est vrai, ce n’est pas le cas de François Dassy. La relation est vraisemblablement véridique mais chaque détail sur Dassy est de l’invention pur. L’auteure a donc décidé de lui inventer une vie, une personnalité.

Disons le, les histoires impossibles sont de suite plus intéressantes lorsque l’histoire se mêle à tout cela. C’est le cas ici. En soit, la relation entre Madame Elisabeth et François Dassy n’est pas ce qui m’a fait aimer le roman. Certes cela est bien raconté, l’histoire tient la route. Mais c’est surtout ce qui transparait derrière. Sur tout ce que l’on apprend de l’époque, du coeur de la monarchie, de la colère du peuple, des idées des lumières. Alexandra de Broca arrive à nous entrainer au coeur de cette époque mouvementé où le sort du Royaume va basculer.

Sans pour autant nous abreuver de détails, tout en finesse, l’auteure va nous faire vivre les derniers instants de la monarchie. On peut aussi y voir un Louis XVI qui essaie, vénement, de réformer le pays pour limiter l’insurrection, sans succès L’histoire d’une Marie-Antoinette détestée par le peuple qui se renferme sur elle même et passe son temps dans les allées du Grand Trianon. La place des protestants en France. La fuite de la famille Royale.

De Versailles à Paris, en passant par Strasbourg et Fontainebleau, j’ai pris plaisir à suivre François Dassy et Madame Elisabeth. L’un et l’autre sont des personnages complexes, possédant chaqu’un un caractère… Totalement opposé ! C’est d’ailleurs ça qui fait que le livre marche si bien. Il n’aurait pas eu la même saveur si Dassy était un fervent défenseur de la monarchie et un catholique convaincu.

J’ai eu la chance de me rendre à Versailles week-end et d’y emporter le livre. J’aurais pu y rester des heures à me promener, m’asseoir tranquillement sur un banc pour lire, … Mais surtout pour imaginer le Dauphin, les princesses et les rois qui ont marché dans ces jardins. Les secrets échangés, les moments de plaisir, ou encore les moments passés à fuir l’agitation de la cour…

Conclusion

Ce roman est pour moi un énorme coup de coeur. Alexandra de Broca arrive plus que brillamment à intégrer l’histoire d’amour aux faits historiques. J’ai beaucoup apprécié les détails sur Versailles et la vie au jour le jour ainsi que le sentiment d’insouciance, magnifiquement retranscrit par l’auteure, qui régnait au château. J’ai pu découvrir le personnage de Madame Elisabeth. Une femme qui mériterait certainement une part plus importante dans l’histoire mais qui, comme la plus part des personnes, est occulté au profit de la “mémoire Révolutionnaire”…

Notre précédente review ici. Retrouvez aussi toutes les autres ici !

Si vous voulez acheter La Soeur du Roi, cliquez ici !