Si tu m’oublies de Tonie Behar

Violette est une maman dévouée à ses jumeaux et à son travail d’ophtalmologue. Elle mène une vie tranquille entre le travail et ses enfants, laissant peu de place au reste. Mais son passé et ses anciens démons finissent par la rattraper…

Temps pour lire le roman : une semaine

Lieu de lecture du roman : canapé, TGV

Nombre de pages : 350 pages

Genre : contemporain/romance

Maison d’édition : Charleston

Merci à l’auteure ainsi qu’aux éditions Charleston pour l’envoi de ce roman !

Critique

Le roman se divise en alternant présent et passé selon les chapitres. C’est les vacances d’été et Violette seule à Paris pendant que les jumeaux sont en vacances dans le sud avec leur père, fait de drôles découvertes. Sans le vouloir, sa petite existence est chamboulée par le retour inopiné d’un amour d’adolescent qui la bouleverse tout à fait car elle remet des pans entiers de sa vie en question.

Le rythme est très bien mené et le récit avance bien, les révélations affluent au fur et à mesure, liant le passé au présent. Pour retrouver ce fameux Joachim d’un autre temps, Violette s’improvise détective et cette casquette lui va plutôt bien ! Elle si réservée devient téméraire au fil des pages et prouve sa ténacité et surtout son amour, des années après avoir été abandonnée.

Un beau roman entre aventure, action et amours blessés !

Conclusion

Si tu m’oublies de Tonie Behar est un roman qui m’a happé dès lors que j’ai été prise dans le fil de l’histoire. J’ai beaucoup aimé le personnage de Violette avec lequel on peut se retrouver dans nos tracas et inquiétudes de la vie quotidienne. J’ai également beaucoup apprécié les petites touches d’amour qui rendent l’histoire très vivante et contemporaine !

Une belle découverte pour moi, j’espère que cela vous donnera envie d’y jeter un œil !

Ma précédente chronique : Cupidon a des ailes en carton – Raphaëlle Giordano

Camille