Sa majesté des fèves de Ève Borelli

Lucien est le dernier févier de France mais le commerce a de plus en plus de mal et il se retrouve au chômage technique. C’est sans compter sur sa grande sœur, un bourrin au grand cœur, qui débarque chez lui avec son fils et sa chienne sous le bras et lui promet une grande aventure londonienne pour se changer les idées…et rencontrer la reine !

Temps pour lire le roman : quatre jours

Lieu de lecture du roman : canapé, TGV, bus

Nombre de pages : 298 pages

Genre : Humoristique/Feel-Good

Maison d’édition : Mazarine

Merci aux éditions Mazarine pour l’envoi de ce roman !

Critique

Ce roman fut pour moi l’occasion de découvrir la plume d’Ève Borelli, auteure que je connaissais de nom. J’ai été ravie, comme toujours, de découvrir un style que je ne connaissais pas. L’histoire est très drôle et complètement délurée à l’image des péripéties que vivent les différents personnages. C’est un genre de road-trip complètement à l’arrache mais qui porte ses fruits et permet à chacun d’avancer dans sa petite histoire personnelle.

L’aventure londonienne sert donc de prétexte pour les rabibochements, les retrouvailles et même les découvertes de secrets depuis longtemps enfouis. J’ai été touchée par le petit Roméo, un petit garçon tellement chou et mignon et pourtant qui comprend déjà les difficiles réalités du monde des ‘’grands’’.
Conclusion

Conclusion

Ce roman aux allures fantasques m’a ravi et m’a beaucoup fait rire, le ton comme la répartie des personnages sont vraiment très bien réussis. Je me suis attachée aux personnages et aux relations qu’ils ont nouées entre eux. J’aimerais presque voir une suite pas sur le même thème mais avec les mêmes protagonistes. Il y a là un vrai potentiel !

Je vous recommande Sa majesté des fèves pour passer un bon moment et vous payer une bonne tranche de rigolade.

Ma précédente chronique : Libre d’aimer – Olivier Merle

Camille