Quand le vent caresse mes cheveux de Sophie Auger

Imaginez que vous êtes une Parisienne accomplie, bien fringuée, bien maquillée, toujours en talons hauts, que vous assuriez côté emploi et amis et que de plus vous logiez dans un sublime appartement… Voudriez-vous retourner vivre dans la campagne bressane ? Charlie non plus.

Temps pour lire le roman : deux jours et demi

Lieu de lecture du roman : lit, canapé, terrasse

Nombre de pages : 324 pages

Genre : feel-good

Maison d’édition : Déliées

Un grand merci àpour ce livre !

Critique

Charlie est le stéréotype de la Parisienne épanouie, tout lui réussi ! Elle a un super job, un super appart et un super boulot jusqu’au jour où sa tante décède et lui cède en héritage sa ferme dans la campagne. D’abord convaincue de vouloir s’en séparer au plus vite, Charlie doit tout de même s’y rendre et ce lieu d’enfance fait vite ressortir tous ses souvenirs. Derrière la jeune femme fardée qui se cache derrière son maquillage et ses tenues de couturier se cache la petite fille aventurière et amie des bêtes qui est heureuse de retrouver le bon air et sa liberté d’antan.

Charlie choisit donc de rester s’occuper du domaine pendant quelques temps et elle y rencontre des personnes et en retrouve d’autres. L’héroïne est donc partagée entre son envie de reprendre sa vie bien rangée et organisée à Paris ou de laisser tomber les subterfuges derrière elle se cache et de vivre enfin comme elle l’entend au milieu des animaux et des champs. Elle va devoir passer par beaucoup d’étapes pour reconstituer le puzzle qu’est son passé et pour pouvoir donner sa décision finale : rester ou partir ?

Conclusion

J’ai adoré cette histoire ! J’ai été séduite par tous les personnages auxquels je me suis vraiment attachée, surtout la petite Rose ! J’ai également beaucoup ri car l’auteure ponctue sa narration de nombreuses touches d’humour. Même s’il y avait quelques moments clichés, le livre est un vrai feel-good car il nous fait du bien ! Je ressors vraiment ravie de cette lecture et je vous la conseille.

Le livre parfait à emporter en vacances, à lire presque d’une traite au bord de la piscine !!!