La mère coupable de Caroline Fourment

Temps pour lire le roman : Quelques jours

Lieu de lecture du roman : Canapé

Nombre de pages du roman : plus de 200

Coup de cœur, déception ? Coup de coeur

Note : 5/5

Genre du roman : Humoristique

Nous tenons particulièrement à remercier les Editions Mazarine pour ce livre.

La mère coupable c’est une mère comme les autres, qui a bien tenté d’être parfaite, de maintenir un corps svelte et musclée d’être toujours maquillée et bien habillée, de gérer les colères avec calme, de sortir avec ses copines, de faire des diner en amoureux, de partir en vacances, d’avoir une maison toujours propre et rangée et des enfants adorables et parfaits.

Cependant, très vite, la mère coupable se rend compte de toutes les responsabilités qui découlent de son rôle. Des couches et biberon, à l’ado qui ne range jamais sa chambre ou tente des expériences assez bizarres (faire du popcorn avec un lisseur pour les cheveux, c’était quand même bien trouvé), la mère coupable court partout, grossit, ne prend plus soin d’elle, fait tourner des lessives en continu, va chercher les enfants, n’a plus le temps de faire du sport ou d’aller boire des mojitos.

La mère coupable c’est ou ce sera chacune de nous, au début c’est normal qu’on veut toutes bien faire et qu’on est sûres qu’on ne laissera pas déborder par toutes les tâches ménagères et qu’on sera toujours au top de notre forme mais la réalité nous rattrape bien vite et on finira par préférer un bon plat de pâtes facile à faire plutôt que d’essayer de faire avaler des légumes à nos enfants.

Avec beaucoup d’humour, l’auteure nous montre une vie à 200 à l’heure où il faut jongler entre diverses activités sans se perdre. Une réflexion qui semble légère mais qui prouve en réalité qu’il ne faut pas essayer d’être parfaite, de devenir cette maman (ou papa) parfait comme à la télé. Tout le monde a le droit de se tromper, de mal faire et de devoir recommencer, de prendre quelques kilos. Elle cherche vraiment à casser les clichés en prouvant que oui, on peut être une mère coupable et se complaire dans cet état.

Conclusion

J’ai eu un vrai coup de cœur pour ce roman qui m’a vraiment fait beaucoup rire. Les personnages ont des petits noms ‘’Monsieur Papa’’, ‘’Miss Nut’’ et la mère coupable m’a fait délirer même si je ne suis pas encore maman, j’y ai retrouvé un peu ma maman à moi et sûrement la future maman que je deviendrai.

L’écriture est très rafraichissante, je vous conseille ce roman, à offrir à vos amies mères ou futures mamans et même pour vous, où vous retrouverez ce personnage si marrant mais au fond si commun.

Notre précédente review ici. Retrouvez aussi toutes les autres ici !

Si vous voulez acheter La mère coupable, cliquez ici !