Méditer c’est se rebeller de Betsy Parayil-Pezard

Temps pour lire le roman : quelques extraits à lire un peu chaque jour

Lieu de lecture du roman : à la maison

Nombre de pages du roman : 250 pages

Note : 4/5

Genre du roman : Livre de développement personnel

Maison d’édition : Marabout

Critique

‘’Nous avons souvent entendu que nous sommes dans une prison, que notre esprit n’est pas libre. Avec la méditation, nous sommes invités à observer la mécanique du piège et à voir à quel point les pensées, les émotions et les sensations surgissent de nulle part et accaparent l’attention que nous voulions poser ici dans le moment présent, nous envoyant à toute vitesse dans une cascade de pensées hors de notre maîtrise.’’

Qu’est-ce que la punk mindfulness, thème phrase de ce livre de développement personnel et de méditation ?

Quand on pense à la méditation, on imagine une vingtaine de personnes assises sur des tapis de yoga colorés en train de faire ‘’yooooooooooooom’’, on imagine forcément des gens hyper calmes, posés mais l’auteure veut nous montrer que ce n’est pas comme cela qu’on peut méditer. Il y a d’autres techniques, plus contemporaines et fun. C’est pour cela qu’elle qualifie cela de ‘’punk’’ et nous incite à apprendre à nous découvrir nous-mêmes par une méditation plus libre, plus solaire et active.

De plus, Méditer c’est se rebeller contient un CD pour être sûr d’être guidé pendant sa méditation.

Conclusion :

Betsy Parayil-Pezard nous donne donc de nombreux conseils et moyens de recourir à la méditation, de nous découvrir intérieurement et de nous libérer des carcans de pensées que la société a tendance à nous imposer. De plus, elle se livre beaucoup elle-même, racontant ses histoires et frasques personnelles, dédramatisant un peu l’aspect végétatif de la méditation car elle parle de toutes les personnes qu’elle a aidées grâce à la punk mindfulness ainsi que sa propre avancée.
Si cette pratique semble vous convenir et vous intéresser, n’hésitez pas à aller vous renseigner sur ce livre et cette auteure.