Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi de Mathias Malzieu

Temps pour lire le roman : lu presque d’une traite

Lieu de lecture du roman : Lit

Nombre de pages du roman : 150

Coup de cœur

Note : 5/5

Genre du roman : Onirique

Maison d’édition : J’ai lu

‘’Vous pouvez toujours organiser ça cérémonieusement, ouvrir le coffre du corbillard et les portes de l’église, elle est déjà partie, c’est truqué. Vous ne l’aurez pas. Je vous assure que c’est truqué. Elle n’est pas là-dedans, elle est déjà loin, je la connais, elle est espiègle, on ne peut pas l’attraper. Les espiègles, on ne peut pas les tuer. Elle prend son élan pour revenir, ne lui prenez pas son élan, ne touchez pas la boîte comme ça, vous allez lui faire mal avec vos fleurs’’

Le héros/auteur vient de perdre sa mère, décédée après une maladie. Il rencontre donc la mort au sens propre comme au sens figuré car un géant, habitant du monde des morts et des vivants vient l’aider à effectuer son deuil. Durant cette période sombre, où on a l’impression de mourir avec la personne meurt, c’est un poignant message de vie qu’il donne. La volonté d’aller de l’avant même s’il est plus facile de rejoindre nos proches bien-aimés au pays des morts, Mathias s’accroche même s’il en souffre.

Ce roman est comme les autres, une petite pépite. Le sujet abordé est difficile mais l’écriture est sublime, portant au pinacle un thème aussi sombre. Cette écriture est indescriptible, elle paraît tellement évidente, simple et fluide mais en même temps elle est très poétique et très juste. On en redemande.

Conclusion :

Encore une fois, l’écriture de Mathias Malzieu m’a complètement séduite et émue. J’adore cet auteur, son univers et c’est donc un nouveau coup de cœur.

Si vous ne connaissez pas encore cet auteur, franchissez le pas.