Loup et les hommes de Emmanuelle Pirotte

Le jour où Armand, jeune noble déchu, a trahi son frère menant sa famille à la faillite, quelque chose dans son coeur s’est brisé.Il décide donc, accompagné de son fidèle valet Valère, de retrouver ce frère perdu à bien plus d’un titre. S’ensuit donc une véritable épopée entre la France et le Canada, entre océans, mers, forêts, rivières, illusions et déceptions, civilisation et sauvagerie…

Temps pour lire le roman : plus d’une semaine

Nombre de pages du roman : 603 pages

Lieu de lecture : lit, canapé, TGV

Genre : fiction historique/roman d’initiation

Maison d’édition : Cherche Midi

Merci à Cherche Midi pour ce livre !

Critique

On est happé dans cette ambiance de début du colonialisme des territoires américains(Québec, Canada, Etats-Unis) et de l’ancienne noblesse qui déchante sous le règne impétueux de Louis XIV dès les premières pages de Loup et les hommes de Emmanuelle Pirotte. On s’attache au personnage de noble déchu d’Armand et de son fidèle valet qui entreprennent le voyage avec les Amériques pour retrouver le frère d’Armand. Ce voyage va rapidement prendre la forme d’une véritable épopée. Ainsi, leurs forces physique et moral ainsi que leur éducation française seront mises à rude épreuve.

La force de ce roman réside tant dans le fond avec une écriture délicate. Il arrive à allier très bien les dialogues aux nécessaires descriptions des paysages canadiens. En outre, l’histoire de recherche d’un frère prend toute son ampleur quand elle aide chacun des personnages à se trouver eux-mêmes (amoureusement, sexuellement et surtout spirituellement). Elle permet aussi au narrateur de se plonger dans un réel tableau du Canada à l’époque coloniale. Cela permet d’apprendre à connaître la culture indienne mais aussi iroquoise. Un grand soin a été apporté pour raconter leurs croyances, habitudes, faits et gestes dans un souci d’objectivité et non de comparaison avec la culture occidentale.

Conclusion

J’ai été totalement happée par cette aventure dans le Nord de l’Amérique. Je me suis très vite attachée aux personnages qui sont très bien travaillés et ne tombent pas dans la caricature. La lecture de Loup et les hommes de Emmanuelle Pirotte était certes longue. Mais, je me suis appropriée l’histoire et j’ai souffert avec chaque personnage, j’ai espéré avec eux tout autant…

Un livre de la rentrée littéraire 2018 que je vous conseille si vous êtes friand d’aventure mais aussi de retrouvailles.

Ma précédente chronique : Poursuite au bout du monde – Janet Evanovich et Lee Goldberg

Camille