Les faux plis de l’amour de Katherine Heiny

Temps pour lire le roman : trois jours

Lieu de lecture du roman : canapé, métro, lit

Nombre de pages du roman : 320

Note : 4/5

Genre du roman : Littérature étrangère

Maison d’édition : JC Lattès

Un grand merci à JC Lattès pour ce livre !

Graham a divorcé il y a quelques années de sa première épouse pour épouser sa maîtresse, Audra, une femme totalement différente de son ex femme. Spontanée, drôle, totalement incontrôlable, elle sait tout, elle connaît tout, elle a toujours besoin de bouger ! Graham va apprendre que sa vie avec Audra, même si il l’adore, peut se révéler épuisante. Mais devant les deux femmes différentes qu’il a épouse, il se demande si il a vraiment fait le bon choix. Mais plus loins que cela, il va se poser la question de s’avoir : est-ce que le bon choix existe ?

C’est agréable, car sans pour autant apporter des leçons de morales ou encore sans donner une réel opinion, Les faux plis de l’amour montre les difficultés du couple, du plaisir mais aussi de la complexité d’élever un enfant, surtout quand celui-ci est différent des autres. Enfin, il interroge la capacité que l’on a, à certain moment de notre vie, de s’interroger sur le chemin que l’on a pu suivre et ce que l’on a possiblement raté. Questions que tout le monde se pose un jour, non ?

Seul petit bémol que j’ai : si les 3/4 sont intéressants, vraiment prenant, on a tendance à se lasser dans les dernières pages. Le livre étant légèrement redondant par rapport au début.

Conclusion

Un livre un peu barré, mais qui a le mérite de poser de réel question sur l’amour, le couple, mais aussi les enfants. J’ai passé en tout cas un bon moment avec cette lecture que je conseille à tous 😀