Les Actes de Cécile Guidot

Claire rejoint un nouveau cabinet de notaire à Paris. Elle re-découvre son métier avec toutes les autres personnes qui y travaillent, ses collègues sont plein de surprise et ont chacun leur caractère. L’auteure nous plonge dans ce monde plutôt obscur afin de mieux l’appréhender…

Temps pour lire le roman : cinq jours
Lieu de lecture du roman : métro, canapé

Nombre de pages : 440 pages

Genre : roman

Maison d’édition : JC Lattès

Merci aux éditions JC Lattès pour l’invitation à la soirée de lancement de Cécile Guidot ainsi que pour ce livre !

Critique

Claire est une jeune femme accomplie, parisienne et active sur les sites de rencontre. Elle aime boire avec sa meilleure amie et faire de la moto. Cependant dans son travail, elle est totalement maîtresse d’elle-même et tient à le prouver par son sérieux et sa rigueur. Récemment embauchée dans un gros cabinet de notaire qui est très réputé, elle doit comprendre peu à peu les mécanismes et liens qui existent entre chaque collègue, des plus adorés comme des détestés, des énervants comme des énervés.

A travers la découverte des différents personnages qui travaillent au sein d’un cabinet de notaire, l’auteure nous mène sur différents cas qui nécessite l’intervention des notaires qui apparaissent inextricables mais qui finissent par trouver leur solution. On suit différentes affaires d’héritage, de paternité et surtout de scandales qui agitent la haute sphère parisienne.

Conclusion

Les Actes de Cécile Guidot roman très complet, fourni en détails et personnages. Il est assez difficile d’y rentrer avec la profusion de termes avec lesquels on n’est pas forcément à l’aise et des histoires toutes plus incroyables les unes que les autres mais une fois dedans on passe un bon moment.

Une belle façon de découvrir autrement le métier – peu connu – de notaire avec tous les challenges qui y sont rattachés

Ma précédente chronique : Fugitive parce que reine – Violaine Huisman

Camille