Résumé de Le chant de nos filles

Nous sommes en Caroline du Sud en 1924, peu de temps avant la Grande Dépression. Pourtant les temps sont déjà difficiles pour les hommes et les femmes qui cultivaient le coton. A cause des charançons (des insectes nuisibles), toute l’activité a du se tourné vers le tabac bien que celle-ci soit bien moins fructueuse.

Temps pour lire Le chant de nos filles : deux semaines

Lieu de lecture du roman : au lit !

Nombre de pages : 396 pages

Genre : fiction historique

Maison d’édition : Charleston

Un grand merci à Charleston pour ce livre !

Mon avis

J’aime directement les romans qui commencent avec plusieurs voix. Je trouve cela tellement addictif de devoir lire encore un chapitre pour connaître l’histoire suivante etc. Ici j’ai été servie car l’auteure offre trois voix différentes à trois femmes bien distinctes. Elles sont toutes mères et travailleuses, elles ont leur caractère bien trempé.

Gertrude tout d’abord est une femme battue par son mari qui tente de s’en dépêtrer afin que ses filles et elle survivent alors qu’elles ont à peine de quoi vivre.

Annie, Madame Coles est une femme riche et âgée, ses enfants sont grands maintenant et son mari est connu dans tout l’Etat pour ses plantations. Ils partagent une grande demeure où Retta, la troisième femme, les assiste. Retta est noire et prend à cœur son travail de servante.

Ces trois femmes ont toutes connu des moments très difficiles et connaissent encore des déchirements : violences, perte d’un être cher, maladie… Alors que rien ne semble les amener à se côtoyer, elles finissent pourtant par tisser des liens étroits, invisibles mais forts.

Le roman se découpe en différentes périodes, principalement grâce au déroulé de l’histoire de Gertrude et de son évolution. Le climat est à la chaleur, la tempête et toujours l’inquiétude de voir l’hiver arriver avec son lot de malheurs.

En conclusion, un excellent roman avec une plume qui retranscrit très bien les actions et les émotions. Parfois un peu long sur certains évènements et trop court sur d’autres mais on se laisse quand même emporter dans cette histoire.

Que lire d’autre ?

Vous cherchez d’autres lectures ? N’hésitez pas à lire ma chronique sur Les chroniques de Prydain : tome 1 – Lloyd Alexander

Camille