Le bon père de Noah Hawley

Temps pour lire le roman : trois jours

Lieu de lecture du roman : canapé, lit, métro

Nombre de pages du roman : 496 pages

Note : 4,5/5

Genre du roman : roman noir

Maison d’édition : Folio

Un grand merci à Folio pour ce livre !

Paul Allen est médecin. Après un premier mariage infructueux,  il a refait sa vie avec une nouvelle femme. Ils ont eu ensemble deux enfants. Mais de son précédent mariage, Paul a eu un fils : Daniel. Ce dernier reste une énigme pour son père qui ne connaît presque rien de sa vie. Jusqu’au jour ou la vie de Paul bascule. Un soir, Daniel assassin devant des centaines de personnes un candidat à l’élection présidentielle, déjà donné archi favori. Le médecin va alors se lancer dans une longue enquête pour tenter de démêler le vrai du faux et savoir si oui ou non, son gamin l’a bien fait.

Ce roman est singulier bien des titres, car il ne se passe finalement pas grand chose, mise à part le meurtre du sénateur. Ce livre raconte surtout le parcours de deux hommes, et comment peut-on à se point perdre son fils. Poignante enquête à la recherche d’un enfant disparu trop vite, ce livre va surtout chercher à vous faire vous poser des questions plutôt que vous donner les clés des réponses.

Au final, la question que se pose Paul Allen est celle que doit se poser chaque homme : ai-je été un bon père ? Ai-je fais tout ce que je pouvais pour mon fils ? Attention, la suite de cette chronique comporte des spoils. Plus Noah Hawley développe l’intrigue, plus l’on sent que la quête de Paul est voué à l’échec. Dans Le bon père, Paul va essayer par tout les moyens de prouver l’innocence de son fils puis, par la suite, la manipulation de son fils. Car il est dur d’accepter la réalité qui s’impose à nous sous nos yeux.

 

Conclusion

Dans ce livre, tout est fait en finesse pour laisser le temps au lecteur de faire son parcours, de se forger sa propre opinion. Ici le monde n’est ni tout noir, ni tout blanc. Il est surtout très gris. Un roman qui m’a marqué et que je ne peux que conseiller.