La première fois que j’ai été deux de Bertrand Julien-Nogarède

Un petit British tout droit débarqué de Londres amateur de rock et de moto arrive dans un banal lycée de banlieue. Karen tombe sous le charme de ce mystérieux garçon et de tous les secrets qu’il semble receler.

Temps pour lire le roman : une semaine

Lieu de lecture du roman : métro, bus, canapé

Nombre de pages : 350 pages

Genre : Jeunesse/Romance

Maison d’édition : Flammarion jeunesse

Merci à l’auteur de nous avoir permis de découvrir son livre !

Critique

En pleine période d’examen, j’ai choisi ce livre pour avoir un peu de repos quand je lisais et penser à autre chose. Quoi de mieux qu’une histoire d’amour ?! Mais j’ai été surprise de voir que les personnages étaient plutôt bien construits, avec un caractère bien à eux et des péripéties intéressantes et inattendues au cours de la narration.

J’ai adoré toutes les références à la musique et surtout aux chansons de rock. J’ai envié les personnages d’aller au concert d’Oasis. Il y a aussi des références littéraires qui m’ont beaucoup plus. Elles sont d’ailleurs toutes retrouvables à la fin du roman. Le petit point qui m’a dérangé sont les réflexions parfois un peu trop intrusives dans l’histoire et franchement moralisatrices de l’auteur dont on aurait peut-être pu se passer surtout dans un roman jeunesse, malgré tout cela n’enlève pas le charme de l’histoire d’amour frenchie/british.

Conclusion

La première fois que j’ai été deux est un bon roman d’amour jeunesse qui se heurte à quelques clichés et faux-pas mais qui fonctionne globalement bien. Les personnages sont attachants et ont du caractère sans être insupportables comme dans certaines romances. De nombreux thèmes sont traités : la psychologie, le deuil, le manque, la dépression, l’amour, l’amitié… Il m’a quand même manqué quelque chose pour vraiment aimé ce livre.

Un roman à découvrir si vous aimez les histoires d’amour jeunesse

Ma précédente chronique : Destination inconnue – Agatha Christie