La fin du monde est plus compliquée que prévu de Franck Thomas

Si seulement l’on pouvait tout oublier et repartir comme si rien n’avait eu lieu… Cette opportunité, Sylvestre la connaît. Traducteur misanthrope et totalement en dehors des codes de la société, il apprend que le dirigeant de la Corée du Nord s’apprête à faire exploser la planète entière au bout de cette semaine. Une seule solution : se préparer à l’Apocalypse après laquelle apparaitra une nouvelle société. Mais si seulement c’était si simple… A l’approche de cette échéance, l’humanité se révèle encore plus ridicule, absurde, mais surtout touchante qu’elle ne l’a jamais été.

Temps pour lire le roman : 3 jours

Lieu de lecture du roman : boulot pendant les pauses

Nombre de pages :

Genre : roman humoristique

Maison d’édition : Aux forges de Vulcain

Un grand merci aux éditions Aux Forges de Vulcain pour ce livre !

Critique

Soyons clair, si vous n’aimez pas l’humour noir ou si vous n’êtes pas un adepte du quatrième voir même du sixième degré, passez votre chemin. Ici, on est loin des clichés des romans qui, lorsque le pire arrive, verse dans les bons sentiments, dans l’amour, dans les moments mélodramatiques. Frank Thomas va ainsi nous dépeindre, pour notre plus grand plaisir, la véritable humanité : celle qui est bien souvent absurde, bien souvent énervante, bien souvent dépassée par ce qu’elle connaît. Mais qui s’imprègne de tout cela pour être encore plus belle, encore plus impressionnante.

Le meilleur moyen : faire passer tout cela par la dérision, plutôt que par la leçon ou par les sentiments. Ainsi, l’auteur est là pour nous aiguiller, pour nous raconter une histoire. A nous de lire au travers des lignes, d’en ressortir ce que l’on veut, ce que l’on souhaite prendre. Tel n’est pas d’ailleurs le métier d’écrivain, à la base ?

Conclusion

La fin du monde est plus compliquée que prévu de l’auteur Frank Thomas est avant tout un roman qui nous fait rire, mais qui au travers de cet humour nous donne à réfléchir, sur ce qu’est la société d’aujourd’hui mais aussi sur qui nous sommes. Une sorte d’autoportrait, quoi qu’un peu déformé par l’humour, qui fait du bien le temps d’une lecture.

La fin du monde est plus compliquée que prévu de Franck Thomas

Si seulement l’on pouvait tout oublier et repartir comme si rien n’avait eu lieu… Cette opportunité, Sylvestre la connaît. Traducteur misanthrope et totalement en dehors des codes de la société, il apprend que le dirigeant de la Corée du Nord s’apprête à faire exploser la planète entière au bout de cette semaine. Une seule solution : se préparer à l’Apocalypse après laquelle apparaitra une nouvelle société. Mais si seulement c’était si simple… A l’approche de cette échéance, l’humanité se révèle encore plus ridicule, absurde, mais surtout touchante qu’elle ne l’a jamais été.

(suite…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *