Frappe-toi le coeur de Amélie Nothomb

Temps pour lire le roman : deux jours

Lieu de lecture du roman : lit, canapé

Nombre de pages du roman : 169 pages

Note : 5/5, coup de coeur

Genre du roman : Roman

Maison d’édition : Albin Michel

Un très grand merci à Albin Michel pour l’envoie en avant-première de ce nouveau roman de Amélie Nothomb!

“Ah! frappe-toi le coeur, c’est là qu’est le génie.” Alfred de Musset

“« La bêtise, c’est de conclure », a écrit Flaubert. Cela se vérifiait rarement autant que dans les querelles, où l’on identifiait l’imbécile à son obsession d’avoir le mot de la fin”

J’ai eu la chance de recevoir quelques semaines avant sa sortie le nouveau livre de Amélie Nothomb, Frappe-toi le coeur. Empruntant le titre à Musset (voir citation ci-dessus), l’auteure n’en est plus à son coup d’essais. Après maintenant 25 romans, on peut dire qu’elle a fait ses armes !

Que dire de ce nouveau ? Si certains de ces précédents ont pu me décevoir (il est vrai que cela n’est pas facile d’en sortir un par an…), ce n’est absolument pas le cas de celui-ci. Contrairement aux thèmes précédents, Nothomb se lance dans la complexité des relations humaines avec Diane et relations avec sa mère la jalouse, Elisabeth son amie, Célia sa soeur beaucoup trop aimée par Marie, Olivia la professeur égoïste, …

L’auteure met ici en avant la violence qui peut survenir en plein coeur d’une relation avec une mère, l’hypocrisie de l’être humain, les différentes rivalités qui peuvent exister, la manipulation d’un autre être humain au profit de soit même… Bref, certainement ce que l’être humain peut faire de pire.

Pour autant, en sort-on dégouté de nous même ? Je ne suis pas certains. Car le personnage de Diane, très bien écrit (même si ressemblant légèrement à Nothomb dans Métaphisique des tubes), nous rend espoir en nous. Malgré ce qu’elle a subit.

Conclusion

Si vous avez une aversion total pour le style Amélie Nothomb, vous pouvez à nouveau passer votre chemin. Mais si vous avez pu apprécier certains de ces romans ou si vous êtes adepte de son style (comme moi), je ne peux que vous conseiller ce nouveau roman. En effet, sans pour autant abandonner ce qu’elle est comme écrivaine, Nothomb explore un nouveau thème. Et c’est une réussite.