En attendant Bojangles de Olivier Bourdeaut

Temps pour lire le roman : Deux jours

Lieu de lecture du roman : Plage, TGV

Nombre de pages du roman : 172 pages

Coup de cœur, déception ? GROS COUP DE COEUR

Note : 5/5

Genre du roman : Indéfinissable

Maison d’édition : Folio

C’est l’histoire d’un petit garçon qui voit ses parents danser tout le temps. Ses parents ne sont pas comme les autres, ils vivent leur vie à fond et ne se préoccupent pas de la matérialité, des contraintes, des factures, des impôts… Cette petite famille est donc un concentré de fêtes, de cris, de rires, le style de l’auteur est tout aussi déluré que le quotidien de ces énergumènes.

Cependant, la maman qui change tout le temps de prénom, a un problème dans sa tête, il y un vrai ‘’déménagement’’ là-dedans et du coup sa folie devient de plus en plus réelle et de plus en plus inquiétante. Il faut donc réussir à la calmer voire à la canaliser et les fêtes n’ont plus le goût d’antan.

Conclusion :

Un gros coup de cœur pour cette découverte livresque !! J’ai été soufflée par l’écriture de l’auteur, chaque phrase rime avec l’autre et même parfois au sein d’une phrase il peut avoir deux, quatre ou six mots qui riment ! On se laisse emporter par la folie des consonances, des mots, des liaisons autant que par le rythme infernal de l’histoire.

Ce genre de livre est comme un petit bonbon qu’on laisse fondre sous la langue et qui pétille. J’ai juste envie de le relire pour encore une fois apprécier ce style qui me fait beaucoup penser à Boris Vian qui aurait peut-être trouvé son digne successeur.

Je vous conseille absolument ce livre qui est mon coup de cœur 2017 pour le moment.