Dissimulation : Alex Verus tome 6 – Benedict Jacka

Photo du tome 6 de Alex Verus avec une tasse de thé et une bougie

Dissimulation : Alex Verus tome 6 – Benedict Jacka

Dissimulation : Alex Verus tome 6 de Benedict Jacka

Une nouvelle plongée au cœur de la saga fantastique (et de la fantastique saga) de Benedict Jacka avec mon héros préféré : Alex Verus.

Pour retrouver mes autres chroniques sur cette même saga, n’hésitez pas à cliquer et .

Nombre de pages : 391 pages

Lieu de lecture : canapé

Genre : Fantastique

Maison d’édition : Anne Carrière

Merci aux éditions Anne Carrière pour l’envoi de ce roman

De retour dans l’univers

Dans ce tome, nous retrouvons Alex Verus et ses amis (Luna, Variam et Anne) un peu fatigués après toutes les aventures et batailles du tome 5. Alex est toujours torturé par des questions éthiques et s’inquiète de plus en plus du retour de Richard.

L’intrigue prend une ampleur de plus en plus politique car Morden, un puissant mage de l’ombre tente d’obtenir une place au sein du Conseil des mages de la Lumière. Alex doit donc démêler dans cette situation les alliances entre les camps qui ne sont pas toujours des plus évidentes.

Dans ce tome, on a une bonne dose d’aventure et de scènes d’action. Alex rejoint l’ordre des gardiens et retrouve Caldera avec qui il part en mission périlleuse. Alex doit une fois de plus faire appel à tous ses sens et sa prescience de devin mais également à toutes les informations qu’il a déjà pu collecté sur les différentes relations des personnes qui l’entoure. De plus en plus méfiant, il explore autant les futurs immédiats que plus lointains en se rendant compte à quel point ses actions (ou non-actions) peuvent avoir des conséquences sur le champ de bataille amis aussi au cœur du conseil.

Un héros différent

J’ai une de fois de plus adoré suivre les aventures d’Alex. Je me répète à chaque chronique mais je suis fan de la construction de ce personnage qui est un héros sans en être un. Il réfléchit, explore, s’inquiète et ne combat pas frontalement. Il n’a jamais un coup d’avance il s’en sort grâce à son esprit d’analyse et ses amis.

Au sein de ce tome nous n’avons toujours aucune interférence d’intrigue amoureuse qui ferait tourner la tête à Verus. L’auteur se concentre plutôt sur les scènes d’actions et les péripéties politiques. Pour autant cela ne manque pas, bien au contraire c’est rafraîchissant que l’auteur ne se sente pas obligé d’introduire une relation amoureuse.

Je regrette juste un peu qu’il n’y ait pas eu plus d’évolution du côté des amis de Verus, ils sont un peu en retrait dans ce tome et leur histoire n’ait pas plus développée.

 

J’attends encore une fois la suite avec impatience.

 

Camille

No Comments

Post A Comment