Des coccinelles dans des noyaux de cerise de Nan Aurousseau

François est enfermé à Fresnes après un vol. Il va se retrouver dans sa cellule avec Medhi, un grand du banditisme. Ce dernier va ignorer magnifiquement François. Lui, va jouer les serviteurs zélés. Mais, au fur et à mesure, François va se révéler…

Temps pour lire le roman : deux jours

Lieu de lecture du roman : canapé, bus, métro

Nombre de pages : 176 pages

Genre : Thriller

Maison d’édition : Folio

Merci aux éditions Folio pour l’envoi de ce roman !

Critique

L’auteur, Nan Aurousseau est malin : l’histoire nous est dévoilée petit à petit. Jamais il ne nous laisse entrevoir ce que va être la fin, qui va arriver comme une grande surprise pour le lecteur.

A grand coup d’humour noir, de ruse, de non-dit, l’auteur nous plonge au sein de son univers. Plus l’on avance dans le livre, plus l’on a envie de connaître le déroulement. Car comment le connaître ? Comment pouvoir le savoir ?

Soyons d’accord : qui a lu ce livre et ne s’est pas dit au début : où est la noirceur ? Ne serait-ce pas plutôt une comédie ? Tout le talent de cet auteur est là pour nous distraire, donner l’impression qu’il n’est là que pour nous divertir alors qu’il s’agit totalement de l’inverse…

Amateur de romans noir ? De la collection de chez Rivages ? Ce livre est entièrement fait pour vous !

Conclusion

Des coccinelles dans des noyaux de cerise de Nan Aurousseau est un double livre. Celui qu’il essaye de nous faire croire qu’il est et surtout celui qu’il est vraiment. Un livre qui nous surprend, et cela est rare aujourd’hui ! Un livre à conseiller à tous les amateurs de romans noirs, de thrillers, même de polar ! Vous serez surpris par qui est réellement l’inoffensif et passif François… Attention derrière vous, on ne sait jamais !

Ma précédente chronique :Trois secondes – Roslund et Hellström

Quentin