Danser, encore de Julie de Lestrange

Temps pour lire le roman : 2 jours

Lieu de lecture du roman : Dans mon lit

Nombre de pages du roman : 200 et quelques

Coup de cœur, déception ? Coup de coeur

Note : 5/5

Genre du roman : Contemporain, réaliste

Maison d’édition : Mazarine

Merci beaucoup aux Editions Mazarine pour nous ce roman !

Plusieurs personnages évoluent dans ce livre, ils ont tous un lien très fort que ce soit un lien de parenté, d’amitié ou d’amour. Ils vivent ensemble des moments forts, par exemple des hospitalisations, un deuil, des vacances à la montagne… Ce roman traite de la difficulté du lâcher prise, dans un monde où nous sommes sollicités à chaque seconde, il est parfois ardu de prendre quelques instants pour se rendre compte où l’on en est. Les personnages de ce roman apprennent à relativiser car ils se concentrent désormais sur ce qui arrive de bien, de juste. Ils profitent plus du moment présent même en étant conscient que ce moment présent risque à tout instant chamboulé. De Paris à Singapour en passant par Londres, les esprits se rencontrent, s’opposent mais finalement résistent ensemble.

Conclusion :

Ce roman m’a vraiment plu. C’est un coup de cœur pour le style de l’auteure, un style très fluide et accessible. J’ai trouvé que le ton de la narration était très juste. Pour une fois, ils se passent des moments de bonheur et de malheur sans excès, chaque élément s’emboîte avec le suivant sans que l’auteure ait besoin d’en rajouter une tonne. Les personnages sont assez attachants et le roman se lit vraiment rapidement car on a envie de comprendre l’évolution de chacun.

Je vous conseille ce livre qui saura vous donner du baume au cœur sans trop en faire. Je suis ravie de l’avoir lu car je ne pensais pas que je l’aimerais autant.