Complot de Nicolas Beuglet

Au nord de la Norvège, se trouve un archipel isolé battu par des vents houleux. Couvert de symbole mystérieux, un corps de femme est retrouvé nu et martyrisé, brisé. Sarah Geringën se rend sur place pour enquêter. Sauf que, alors qu’elle est accompagné des forces spéciales, elle découvre que le corps n’est autre que celui de la Première ministre. Mais qui a bien pu vouloir la tuer ? Et pourquoi à cette endroit ?

Le complot flotte à la surface. De la Norvège à la cité de Byblos, et même jusqu’au Vatican, le secret est partout.

Temps pour lire le roman : quelques jours

Lieu de lecture du roman : métro, TGV, lit, canapé, partout !

Maison d’édition : XO Editions

Nombre de pages du roman : 496 pages

Merci à XO éditions pour ce livre !

Critique

Ce que l’on peut déjà dire, c’est qu’à aucun moment l’auteur ne nous perd. Nous sommes très vite happés par son récit, par cette intrigue étonnante et voir parfois même déroutante, un meurtre que l’on pense impossible aujourd’hui. Si les premières pages m’ont conquis, la suite est encore meilleur. Le roman, qui fait 500 pages, se lit rapidement. Trop même ? Je ne serais en mesure de vous le dire, et pour une raison simple. J’ai mis plusieurs jours à le lire. Mea culpa, la faute aux études.

Ce que j’aime bien, dans le style de Nicolas Beuglet, c’est le peu de détails superflu, le besoin d’aller au direct, à l’essentiel, à l’essence qui compose le roman. Scénariste dans l’âme (et dans le travail), cela se sent ! Seul bémol dans ce livre (si cela peut en être un), ce serait une première partie légèrement en dessous de la seconde.

Place, dans ce roman, à la question de la femme dans le monde mais également de l’histoire. On y ressent un sentiment de frustration, de prise de position. Nicolas Beuglet parle de sujet qui touche, de sujet qui devrait concerner tout le monde.

Complot est un divertissement, mais pas que. C’est un thriller très prenant, constamment surprenant, mais aussi (surtout ?) une incroyable plongée dans une manipulation de masse qui vient du fond des âges. C’est bien cette thématique autour du rôle des femmes qui rend ce roman aussi ludique qu’essentiel. du genre qu’on n’oublie pas

Conclusion

Complot est un thriller qui se lit bien, vraiment bien. Le temps passe vite, on prend du plaisir, le roman nous surprend. bref, une incroyable plongée dans une manipulation de masse que l’on a rarement envie de voir. Succès garanti.