Le chat qui venait du ciel de Hiraide Takashi

Temps de lecture du roman : une semaine

Lieu de lecture : Métro

Nombre de pages : 131 pages

Genre : Nouvelle japonaise

Note : 3,5/5

Maison d’édition : Picquier poche

Un petit chat, Chibi, trouve une famille et même plusieurs. Il est blanc et noir, ne miaule presque jamais mais ne se laisse jamais toucher ou caresser. Il voyage entre les jardins des habitants du quartier et passe plus de temps avec un couple du voisinage qu’avec ses propres propriétaires. Le narrateur se lie donc avec ce chat qui est comme une apparition. Il ressent beaucoup d’admiration pour cette petite boule de poil qui fait sa propre vie.

Chibi incarne un nouveau souffle, un espoir maigre et magique à la fois de renouveau. Chibi n’est pas toujours là et finit par disparaître mais il prend une place importante dans le cœur des gens même si ce n’est qu’un chat ce n’est pas un chat ordinaire. Il vient du ciel comme un don donné aux humains et il est là dans un but précis : rapprocher et faire prendre conscience. Une fois son but accompli, il n’aura plus rien à faire sur terre et retournera au ciel…

Conclusion

Un moment agréable pour la lecture de cette longue nouvelle japonaise. Chibi, le chaton, est assez attachant cependant l’écriture est parfois compliquée et l’auteur utilise de nombreuses références historiques que les occidentaux ne peuvent pas forcément comprendre mais certaines autres références, notamment les références philosophiques sont agréables et originales.

Je vous conseille cette petite nouvelle qui est une initiation agréable au style d’écriture japonais avant de vous lancer dans de longs romans. Cela diffère de ce que l’on a l’habitude de lire mais c’est aussi bien d’essayer des genres et des styles différents.

Notre précédente review ici. Retrouvez aussi toutes les autres ici !

Si vous voulez acheter Le chat qui venait du ciel cliquez ici !