Chanson douce – Leïla Slimani

Chanson douce – Leïla Slimani

Chanson douce de Leïla Slimani

Une nounou recommandée, débordante d’énergie qui s’occupe des enfants autant que de l’appartement. Mais est-elle vraiment si parfaite ?

Temps pour lire le roman : cinq jours

Lieu de lecture du roman : transport, canapé

Nombre de pages : 200

Genre : roman

Maison d’édition : Folio

Nous remercions Folio qui nous ont fait parvenir la nouvelle édition de ce prix Goncorut 2016 avec la couverture du film.

Critique

Dès le début, on est placés dans une ambiance glaçante de mort et de désespoir. Puis, l’autrice fait revenir le lecteur au début, à l’origine de tous les maux. J’aime beaucoup les histoires qui nous montrent comment on en est arrivé là.

Myriam est une maman débordée qui rêve de reprendre le travail. Avec son mari, ils décident de débaucher une nounou pour s’occuper de leurs deux jeunes enfants. Ils sont rapidement séduits par Louise qui coche toutes les cases et semble juste parfaite. Très vite, elle leur devient indispensable car en plus de s’occuper des enfants, elle fait le ménage, la cuisine, la lessive. Elle s’immiscie dans les moindres détails de la vie de famille. Elle part même en vacances avec la famille. Cependant, Louise cache un passé difficile. Elle traîne des casseroles dont elle ne parle pas et essaie toujours qu’on la voit sous son meilleur jour.

Myriam remarque certains comportements et réactions de Louise parfois disproportionnés. Mais ils ne peuvent plus se séparer de la nounou si chère à leur cœur…

Pour terminer…

Chanson douce est un très bon roman, j’ai été happée par l’histoire et la narration fluide et rapide des événements de ce huis clos. Je suis un peu restée sur ma faim avec la fin de l’histoire que j’ai trouvée un peu expéditive comparé à tout ce qui est laissé en suspens dès les premières pages. J’ai adoré le style d’écriture de Leïla Slimani.

Un roman que je vous conseille sur les traces de mes autrices préférées comme Delphine de Vigan ou Yasmina Reza.

Vous pouvez d’ailleurs lire l’avis de Quentin sur le dernier roman de Delphine de Vigan : Les gratitudes

Camille

No Comments

Post A Comment