Changer l’eau des fleurs de Valérie Perrin

Violette Toussaint est une femme qui n’a jamais connu beaucoup de chance ou de bonheur dans vie. Désormais garde-cimetière, elle aide les autres à surmonter leurs peines tout en racontant les siennes.

Temps pour lire le roman : deux semaines

Lieu de lecture du roman : TGV, métro, canapé

Nombre de pages : 664 pages

Genre : Contemporain

Maison d’édition : Livre de Poche/Albin Michel

Merci aux éditions Livre de Poche pour l’envoi de ce roman.

Critique

Violette Toussaint est garde-cimetière, elle porte des couleurs claires sous ses manteaux noirs. Elle cultive des fleurs pour les visiteurs, elle nettoie les tombes et s’assure que personne ne détruise le cimetière. Violette est observatrice, elle connait les histoires de chaque veuve, de chaque veuf, elle sait les légendes sur son cimetière, elle connait bien le curé, les employés des pompes-funèbres. Violette retranscrit les éloges, les discours des familles, elle retranscrit les émotions, les chansons, les regards et les pleurs autant que les emportements et les rires.

Mais Violette a aussi une histoire, tout un enchaînement d’évènements complexes qui l’ont amené à faire ce travail si peu conventionnel. Violette traîne nombre de casseroles derrière elle, elle a beaucoup souffert et à travers les chapitres de son histoire, on comprend comment et pourquoi elle s’est retrouvée dans ce cimetière.

Valérie Perrin nous donne à voir la mort sous un autre angle. Dans ce roman on traite de deuils certes mais de multiples deuils, de multiples façons de vivre et de ressentir la perte d’un proche. Cela n’empêche pas d’avoir aussi de l’humour pour contrer les émotions intenses qui nous traversent pendant notre lecture.

Conclusion

Ce livre me faisait peur car je savais que j’allais ressentir beaucoup d’émotions. J’ai eu du mal à m’y lancer et ensuite à poursuivre ma lecture au fur et à mesure, je trouvais quelques longueurs. Je n’ai pas eu de coup de cœur mais j’ai vraiment aimé.

Les sujets abordés sont difficiles bien que la plume soit délicate. Un roman complexe où personne n’est épargné par les aléas de la vie mais un roman rempli de douceur et d’espoir même pour les plus grands malheurs.

Changez l’eau des fleurs est différent de tous les autres ; à découvrir tant pour l’écriture de Valérie Perrin que pour la qualité des intrigues.

Ma précédente chronique : Mrs Hemingway – Naomi Wood

Camille