Bird Box de Josh Malerman

Traduit de l’anglais par Sébastien Guillot

Malorie est une jeune femme enceinte au début du basculement de la société dans un monde apocalyptique. En effet, l’apparition de créatures sur la surface de la Terre rend fou quiconque les voit. Il faut donc éviter à tout prix d’ouvrir les yeux pour rester en vie.

Temps pour lire le roman : une semaine

Lieu de lecture du roman : métro, bus, canapé, fac

Nombre de pages : 380 pages

Genre : anticipation, thriller

Maison d’édition : Livre de Poche

Merci au Livre de Poche pour l’envoi de ce roman.

Critique

Je n’avais pas prêté plus d’attention que cela à la sortie du film Netflix Bird Box, cependant j’étais curieuse de découvrir la version papier. Je me suis lancée dedans sans trop savoir à quoi m’attendre. D’abord j’étais un peu rebutée par le style, très simple et vif, qui ne prenait ni grandiloquence ou pincettes, seulement les faits avec des points de vue tantôt externes tantôt omniscients.

Mais très vite, la puissance de l’histoire et du concept de ces fameuses créatures qui rôdent m’ont happé. En alternance, on apprend l’histoire de Malorie qui décide de quitter son lieu de vie avec ses deux enfants, une fille et un garçon dont on n’apprend pas les prénoms, pour rejoindre un lieu sûr. Pour cela, il faut qu’ils effectuent un long voyage sur une rivière et tout cela dans le noir le plus complet derrière leurs bandeaux car un seul coup d’œil à l’extérieur pourrait les rendre fous. Malorie a donc enseigné aux enfants à voir sans voir et surtout à entendre, à écouter pour comprendre ce qu’il se passe autour d’eux et ainsi éviter les créatures.

Et en plus de ce périple, on apprend un chapitre sur deux, l’histoire de Malorie quatre ans auparavant avec le début du phénomène et sa montée en puissance. On se retrouve dans une ambiance à la Walking Dead, avec un groupe de survivants rassemblés sous le même toit et qui doivent tout faire pour survivre ensemble sans aller dehors. Chacun a son propre caractère et son propre point de vue sur la situation donnant de nombreuses tensions parfois fatales…

Conclusion

J’ai vraiment adoré Bird Box de Josh Malerman. Dès que j’ai été prise dans l’histoire, je ne pouvais plus m’arrêter et le suspens entre les chapitres et différentes timelines me tuait !! Je suis vraiment contente d’avoir lu Bird Box qui m’a fait vivre plein d’émotions.

Comme expliqué en story, je ne regarderai pas le film car rien qu’avec la bande-annonce, j’ai trouvé que c’était totalement hors sujet par rapport à la narration du livre. Je préfère donc rester sur une excellente impression de lecture.

Je vous recommande vraiment Bird Box !

Ma précédente chronique : Alex Verus tome 4 – Benedict Jacka

Camille