Bandidos de Marc Fernandez

Le corps calciné d’une femme menotte à Madrid rappelle très fortement le meurtre du journaliste argentin Alex Rodrigo. Diego Martin va alors se lancer dans cette enquête, entre corruption politique et flics ripoux…

Temps pour lire le roman : trois jours

Lieu de lecture du roman : lit, canapé, métro, RER, bus

Nombre de pages : 320 pages

Genre : polar

Maison d’édition : Préludes

Merci aux éditions Préludes pour l’envoi de ce roman

Critique

Première lecture pour moi d’un livre de Marc Fernandez (pourtant nous possédons son précédent roman dans notre bibliothèque), l’auteur nous plonge au coeur d’une enquête précise et pointue qui va faire jongler nos héros entre l’Espagne et l’Argentine. Deux pays hispaniques mais à la mentalité, et surtout à l’usage politique totalement différentes !

Sujet plus qu’intéressant, puisqu’il s’attaque ici à la corruption, à la mafia, aux bandes de flics ripoux en Argentine depuis la chute du régime fasciste. De l’assassinat des journalistes, magistrats, du meurtre qui règne en maitre. A l’heure où les pays sud-américains replongent à nouveau dans l’extrême droite, de l’Argentine au Brésil, en passant par les pays d’Amérique centrale.

Mais voilà, malheureusement, il manque “le truc” qui fait que j’aurais dit : “Whaou, c’est vraiment bien travaillé. Il manque le petit élément déclencheur, l’histoire bien ficelé pour que l’on ne sente pas que tout est convenu. Car au final, aucune surprise lors de la fin. Ce qui est bien dommage…

Conclusion

Marc Fernandez, avec Bandidos, nous montre qu’il a un très fort potentiel et qu’il pourrait, d’ici un ou deux romans, compter réellement sur la scène française. Mais voilà, avant cela, il faudra très certainement qu’il peaufine son intrigue, mais surtout la réaction de ses personnages pour qu’ils puissent être à la hauteur de l’histoire imaginée. Prometteur mais peut mieux faire !

Mon dernier article : Sa vérité – Mélanie Raabe

Quentin