Au service secret de Marie-Antoinette : T2 de Frédéric Lenormand

En mai de cette année, nous étions invités par les éditions de la Martinière dans leurs locaux pour découvrir l’envers du décor de la conception du premier tome de la saga Au service secret de Marie-Antoinette. Au programme échange avec les éditrices, les attachées de presse ainsi qu’avec l’auteur.

C’est avec plaisir que je me lance en ce mois de décembre dans la chronique du second tome, intitulé cette fois Pas de répit pour la Reine. Merci aux Editions de La Martinière pour me l’avoir envoyé !

L’histoire

Le peuple à faim. La guerre des farine est en marche. Le roi Louis XVI n’accorde cependant pas d’importance à ce mouvement contestataire et va préférer s’affairer à d’autres passe-temps : la serrurerie et l’horlogerie. Marie-Antoinette n’a alors pas d’autre choix : elle doit se retourner les manches et prendre les choses en main.

Mais comment mettre la main sur le mystérieux trésor inca qui permettrait de tout résoudre ? Attention cependant : la malédiction frappe tous ceux qui tentent de s’en approcher…

Un second tome plus convaincant !

Après relecture de ma première chronique, je dois l’avouer : je n’avais pas été totalement convaincu ma le premier tome de cette saga. Je me suis donc lancé dans ce second tome sans savoir trop à quoi m’attendre. Quid de la légèreté du livre face au style de policier que j’apprécie ? Vais-je accrocher encore plus cette fois-ci avec l’humour dans le policier ?

Verdict : le début du livre m’a rapidement rassuré et j’ai ainsi plus apprécié ce second tome que le précédent.

Un début sur les chapeaux de roues

Qu’est-ce qui me fait dire cela ? Le fait tout d’abord que le roman nous plonge directement en plein coeur de l’action, dans ce que l’on nomme “La Guerre des farines”. Frédéric Lenormand va ainsi utiliser cette événement pour rebondir sur l’actualité française et ponctuer son récit de petits traits humoristiques. Tout en nous permettant d’aborder des périodes, des crises moins connues du grand public.

Petit bémol néanmoins sur le rôle donné à Marie-Antoinette. Je comprends tout à fait que cela porte sur la Reine et qu’il faut bien la mettre en avant, changer la réalité. Tout de même, il convient de rappeler que la Reine n’était pas proche du peuple et sans soucier peu voir pas du tout. Contrairement à Louis XVI qui aura essayé, notamment avant la Révolution, de contenter le peuple pour maintenir la couronne. Avec le peu de succès (à cause du parlement contrôlé par la noblesse et le clergé) qu’on lui connaît…

Humour aux petits oignons

Concernant nos deux protagonistes, Rose et Léonard, j’ai eu beaucoup plus de plaisir à les retrouver. Si j’avais parfois été agacé par eux dans le premier tome, ce n’est pas le cas ici. ils sont beaucoup plus travaillés, drôles et aboutis surtout. Frédéric Lenormand a eu la finesse d’amener du comique au sein de ce livre tout en délicatesse.

L’histoire malmenée…

Je comprends la volonté de l’auteur, avec cette saga, de modifier certains faits historiques pour servir l’histoire de Au service secret de Marie-Antoinette : T2, ainsi que le personnage principal à savoir Marie-Antoinette. Dont la saga porte le nom.

Cependant… Même si je comprends qu’il s’agit d’une comédie policière qui se veut légère et drôle, j’ai tout de même du mal avec certaines choses. Notamment le fait qu’ici, le coeur centrale de l’histoire est que la Reine mandate les deux protagonistes pour chercher le trésor… pour nourrir le pain ! Ce qui voudrait dire que Marie-Antoinette se soucis du peuple et de son bien-être.

C’est aller ici totalement à l’encontre de l’histoire. Et créer un culte de la Reine qui n’a pas lieu d’être. Nous avons tendance aujourd’hui à élever Marie-Antoinette comme une sainte sacrifiée sur l’autel de la Révolution. Si les révolutionnaires ne sont pas tout blanc, la Reine n’est pas une défenseuse du peuple. Loin de là. Elle ne s’en souciait guère d’ailleurs, et ne comprenait pas comment le peuple de France pouvait se soulever contre la Royauté. Et Louis XVI n’était pas uniquement préoccupé à ses passions, mais bel et bien à tenter de contenter le peuple pour maintenir la monarchie et l’équilibre du royaume.

A lire sans attendre

Au service secret de Marie-Antoinette : T2 est un roman léger. Est-ce qu’il y a quelque chose de grave à cela ? Absolument pas d’après moi. Il est vrai que si vous êtes amateurs d’Histoire ou encore de polar avec une enquête approfondie, passez votre chemin. Ce n’est pas là que vous trouverez cela. Pour ma part, j’ai passé un plutôt bon moment. L’enquête est fantasque, tout se prête à l’humour et cela donne un roman savoureux qui se lit rapidement. Si j’attends avec curiosité le 3ème tome, j’émets tout de même une réserve sur la façon de traiter certains faits historiques et notamment sur le caractère de certains personnages. A voir dans le futur.

Si vous souhaitez lire ma chronique sur le T1, c’est par ici : Au service secret de Marie Antoinette T1 – Frédéric Lenormand

Quentin