Weidmann, le tueur aux yeux de velours de Philippe Randa

Temps pour lire le roman : une semaine

Lieu de lecture du roman : A l’appartement principalement

Nombre de pages du roman : 384 pages

Coup de cœur, déception ?  Livre intéressant

Note : 4/5

Genre du roman : Essai, biographie romancée

Avant toute chose, je souhaite remercier les éditions French Pulp ainsi que Gilles Paris pour nous avoir fait parvenir ce livre. Nous allons nous intéressé à un livre un peu particulier. Il s’agit de Weidmann,  le tueur aux yeux de velours de Philippe Randa. Qui est Eugène Weidmann ? C’est la dernière personne a avoir été guillotiné en place publique. C’est aussi l’un des tueurs le plus énigmatique de la troisième République.

L’aventure de ce personnage est plus que singulier. Après avoir fait de la prison en Allemagne, puis au Canada, et de nouveau en Allemagne, il se rend en France afin de continuer ses petites affaires. Mais alors que jusqu’à maintenant il se contentait de voler, Weidmann va tuer les personnes qu’il souhaite dépouiller. Mais le plus surprenant arrive. Alors qu’il est arrêté par la police française, il va avouer la totalité de ses crimes au juge chargé de l’affaire.

Cependant, même si les crimes qu’il commet son plus que répréhensible, ce n’est pas là le véritable problème. Nous sommes alors à la fin des années 30. Les tensions commencent à monter entre l’Allemagne et le reste de l’Europe. La France du front populaire arrive difficilement à gérer le pays. Et Weidmann, qui a pourtant avant d’arriver un casier judiciaire extrêmement fourni, va réussir à traverser la frontière franco-allemande ce qui est pourtant tout bonnement impossible.

Nous savons aujourd’hui qu’il a bénéficié d’un passeport de la Gestapo. Et c’est là-dessus que tourne tout le livre. Qu’est réellement venu faire Eugène Weidmann en France ? Est-il un agent à la solde des Nazis venu augmenter les tensions entre les deux pays ? Est-il à la solde des Allemands réfugiés en France qui souhaite que notre pays déclare la guerre ? Ou est-ce un meurtrier pervers sans aucune émotion ?

J’ai trouvé ce roman/documentaire/biographie réussi, mais surtout intéressant et captivant. Philippe Randa reprend ainsi avec une grande rigueur les grands moments de la vie du tueur en y ajoutant une pointe de romance pour rendre l’ouvrage dynamique. Il y a derrière ce livre une volonté de faire réfléchir le lecteur. En effet, si Randa explore toutes les pistes (du tueur pervers à l’agent nazi), il se garde de donner une explication à son geste. A nous d’imaginer et d’interpréter les différents éléments comme on le souhaite.

Conclusion :

Je ne peux que conseiller ce livre à tous ceux qui aiment les histoires judiciaires. Car celle de Weidmann est certainement l’une des plus troublantes qui m’ait été donnée de lire. De plus, l’auteur arrive parfaitement à nous faire ressentir la tension qu’il règne alors dans notre pays, qui s’apprête bientôt à rentrer en guerre. Un livre qui fait réfléchir.

Notre précédente review ici. Retrouvez aussi toutes les autres ici !

Si vous voulez acheter Weidmann, le tueur aux yeux de velours, cliquez ici !