Une vie à t’attendre de Alia Cardyn

Qui devient-on dans une vie où des parents disparaissent mystérieusement ? Rose a six ans quand la tragédie se produit. Dans ce quotidien bouleversé, elle grandit avec sa version de l’histoire, qui l’étouffe. Qui rose serait-elle aujourd’hui si elle ne pensait pas qu’ils l’ont abandonnée ? C’est la question que se pose celui qui l’a toujours aimée. A Bali, seize ans après leur disparition, Rose découvre quelques mots sur un carton. Commence alors un périple haletant; les indices qu’elle va petit à petit accumuler qui permettront-ils de dépasser une enfance brisée ?

Temps pour lire le roman : trois jours

Lieu de lecture du roman : lit, canapé, métro

Nombre de pages : 313 pages

Genre : Fiction

Merci à Charleston pour ce livre !

Critique

Comment se construire seule, sans parents, après avoir quitté la maison natale, l’école et tous ses repères… C’est la question à laquelle Rose essaie de répondre. Toute sa vie est marquée par cette grande interrogation, pourquoi ses parents l’ont-ils laissé et que leur est-il arrivé. Certains essaient de lui proposer des réponses mais malgré les subterfuges et le soutien de chacun, Rose se sent seule et incomplète.

Rose se construit avec ce manque dans la vie. On la voit évoluer de jeune enfant, à adolescente puis de jeune adulte à jeune maman. Ce livre réunit donc histoire de famille, d’amour, secrets et mensonges. Un bon roman psychologisant, intéressant et vraiment haletant comme le dit le bandeau. L’auteure interroge encore une fois les limites du personnage féminin, empris d’un solitude incommensurée et de difficultés toujours plus importantes…

Conclusion

J’ai retrouvé la jolie plume d’Alain Cardyn avec délice. J’ai vraiment adoré cette histoire, très originale qui m’a tenu en haleine jusqu’à la fin. La psychologie des personnages est très bien développée et on s’attache à chacun d’eux…

Je vous invite donc à découvrir ce roman sans plus tarder.