Temps Glaciaires – Fred Vargas

Temps pour lire le roman : 1 semaine et demie

Lieu de lecture du roman : Dans le métro

Nombre de pages du roman : 497 pages

Coup de cœur, déception ? Bon livre

Note : 4,5/5

Genre du roman : Polar

Encore un auteur de polar ! Effectivement, mais une femme cette fois : Fred Vargas. Grand écrivaine française, je n’avais encore jamais pris le temps de lire un de ses livres. C’est fait maintenant, et je remercie fortement ma chérie pour m’avoir offerte cette magnifique édition 😀

De quoi nous parle Temps Glaciaires ? On commence avec une dame assez âgée, Alice Gauthier, que l’on retrouve morte chez elle. Alors que l’on pense au suicide, le commissaire Adamsberg avec l’aide Danglard vont découvrir que ce n’en est pas un. De fil en aiguille, en passant par les Yvelines, Paris, l’Islande, et même la révolution avec Robespierre, ils vont essayer de trouver le coupable de cette affaire.

De ce que j’ai compris en cherchant sur internet, ce n’est pas la première fois que la brigade de Adamsberg apparaît dans les romans de Fred Vargas. Force est de constater que si tous les livres sont de la même qualité, il me faudra les lire au plus vite ! L’intrigue est très bien nouée, et va donner du fil à retordre au lecteur. Car ce n’est pas une, mais plusieurs histoires, toutes aussi complexes, qui vont se succéder. Le moins que l’on puisse dire, c’est que Fred Vargas dispose, avec Temps Glaciaires, d’une imagination plus que débordante ! Accompagnée par un contexte historique bien étudié (on revient là-dessus tout de suite après) le roman est presque parfait.

Avant de m’attaquer au personnage, et croyez moi qu’il y a de quoi dire, je voudrais m’attarder sur ce qui fait pour moi le succès de ce livre : la Révolution française. Il faut savoir que à un moment, nos personnages vont découvrir une association qui rejoue les mythiques scènes de l’assemblée révolutionnaire de 1789, présidé alors par Robespierre, leur idole. Aimant lire des romans historiques, il est important de noter que l’on apprend bel et bien des choses dans ce livre.

Venons en au personnage, qui semble être le cœur de l’écriture de Fred Vargas. On retrouve dans Temps Glaciaires le commandant Danglard, érudit, qui connaît un peu près tout, toujours prêt à digresser sur un sujet. Noël, le personnage jamais d’accord et à l’humour douteux. Retancourt qui aurait pu jouer dans l’équipe de France féminine de Rugby. Et tout un tas de personnage possédant chacun leur particularité, leur histoire, jusqu’au voisiin du commissaire. Justement, venons en à Adamsberg. Personnage indispensable dans le roman, il séduit directement le lecture par son côté sympathique, mais aussi instinctif, joyeux parfois puis mélancolique par la suite, et surtout très désinvolte. Même si les officiers de la brigade ne s’en rendent pas forcément compte (en témoigne les incidents qui arrivent parfois), c’est Adamsberg qui lie le tout ensemble.

Je rejoins les avis que j’ai pu lire sur ce livre sur une chose : on apprécie d’avoir un polar qui, pour une fois, ne nous montre pas que le côté sombre de la société. Ce roman nous donne le sentiment de voyager, de découvrir, d’apprendre, mais aussi l’impression de nouer des relations avec les personnages tout de son long.

Conclusion

Avec Temps Glaciaires, Fred Vargas nous livre un très bon roman qui se dévore facilement. Cependant il m’a été difficile pour moi d’en faire une critique, tant j’ai du réfléchir sur le livre. Les personnages sont peut-être parfois trop complexe  mais c’est ce qui au final, fait le charme du livre.

Notre précédente review ici. Retrouvez aussi toutes les autres ici !

Si vous voulez acheter Temps Glaciaires, cliquez ici !