Point Cardinal de Léonor de Récondo

Être soi sans l’être. Être soi mais être autre à la fois. Homme ou femme, homme et femme, homme puis femme…

Temps pour lire le roman : deux jours

Lieu de lecture du roman : métro, canapé

Nombre de pages : 175 pages

Maison d’édition : Points

Genre : Transgenre

Merci aux éditions Points pour l’envoi de ce roman.

Critique

Laurent est marié et il est père de deux enfants. Cependant, il mène une double-vie où il laisse de côté la peau de cet homme travailleur et sportif pour prendre l’essence de Matilda, une blonde maquillée à outrance qui ne se déplace qu’en talons aiguilles. Un jour pourtant, sa double-vie est découverte, cela devait arriver et en tant que lecteur on attend autant qu’on redoute cette révélation. Laurent fait donc le choix de s’assumer, de se montrer, de devenir autre.

Laurent va donc progressivement être Lauren. Il est heureux de pouvoir enfin laisser parler sa vraie nature. Mais ce n’est pas au goût de son entourage qui n’a rien demandé et doit soudainement accepter un changement aussi radical notamment sa femme, ses enfants, ses collègues etc.

L’auteure s’intéresse donc au transgenre dans son ensemble et vu par les différents niveaux. Ce n’est pas seulement la perception de Laurent/Lauren qui est en jeu mais aussi celles de ceux pour qui il compte en tant que mari, père, collègue ou homme tout simplement.

Conclusion

J’ai lu Point Cardinal de Léonor de Récondo presque d’une traite tant l’histoire était bien menée par l’auteure. Les chapitres sont très courts donc on a du mal à s’arrêter et la narration est vraiment rapide et scandée. Un récit beau qui appelle à plus de tolérance et qui montre aussi la difficile acquisition de liberté et de courage pour s’exprimer.

Je vous recommande ce livre qui s’exprime bien et de manière juste sur un sujet pourtant sensible.

Ma précédente chronique : Agatha Raisin tome 13 : Chantage au presbytère – M. C. Beaton

Camille