Mindhunter de John Douglas & Mark Olshaker

Traduit de l’anglais par Agathe Fournier de Launay

John Douglas est l’un des mythes du FBI, l’une des légendes vivantes. Il est le premier des profiteurs, celui qui pendant sa carrière a dressé le profil de dizaines de meurtriers. Il a aussi rencontré des tueurs immensément connus, comme Charles Manson ou Ted Bundy. Mais c’est surtout lui qui a donné ses lettres de noblesses au “profilage”.

Temps pour lire le roman : trois jours

Lieu de lecture du roman : lit, canapé, métro, bus, pause

Nombre de pages : 504 pages

Genre : témoignage

Maison d’édition : Points

Merci aux éditions Points pour l’envoi de ce roman

Critique

Qui ne s’est jamais intéressé à l’histoire du FBI ? Qui n’a jamais vu l’un des téléfilms diffusé sur TF1 mettant en scène des profiteurs ? Tous nous nous sommes déjà imaginés à leur place.

Eh bien, ils n’ont rien inventé ! Le premier des profiteurs du FBI est John Douglas. C’est lui qui a donné naissance à l’unité des sciences du comportement dans l’administration américaine et qui a ouvert la porte à l’étude des profils des tueurs.

A la suite d’une longue carrière, il prend sa retraite au début des années 95. A ce moment là, il écrit le livre que je viens de lire Mindhunter. C’est ce livre qui a très fortement inspiré la série Netflix du même nom.

On y découvre la jeunesse de John Douglas, ses réflexions sur les tueurs et son métier, mais surtout plusieurs affaires pour lesquelles il a travaillé en tant que profiteur. Meurtre, viol, disparition, enlèvement. Il étudie la scène de crime, l’entourage, et en dégage un profil qui se rapproche, la plus part du temps, de très près à l’identité du criminel.

Fascinant livre qui nous plonge au coeur de ce que l’humain a de plus noir.

Conclusion

Mindhunter de John Douglas est un livre qui ne laisse pas indifférent. On navigue d’affaires en affaires, en passant par des meurtres, des viols, de la torture, et j’en passe. Bien qu’insoutenable, on n’en reste pas moins scotché. Il faut dire que John Douglas est un être à part. Un de ces hommes à qui l’on doit beaucoup. Mindhunter est un livre bluffant, qui nous plonge dans les bas fonds de l’humanité.

Ma précédente chronique : Pharaon, mon royaume est de ce monde – Christian Jacq

Quentin