Madeleine Project de Clara Beaudoux

Temps pour lire le roman : quelques jours

Lieu de lecture du roman : canapé (vu le poids et la taille, difficile de le prendre dans le métro)

Nombre de pages du roman : 682 pages

Note : 4,5/5 coup de coeur

Genre du roman : mémoire

Maison d’édition : Livre de Poche

Nous avons eu la chance d’assister à une présentation de ce livre en librairie grâce à livre de poche que nous remercions. Nous en avons donc appris beaucoup sur le livre et sur l’auteure avant même d’avoir le livre entre les mains et de le lire. Nous avons directement apprécié l’auteure, une jeune journaliste qui a laissé sa carrière de côté pour se consacrer à cette nouvelle mission, ce nouveau projet.

Il est difficile de décrire Madeleine Project en quelques phrases mais je vais essayer. Clara, auteure et narratrice, trouve dans la cave de l’appartement qu’elle vient de louer, beaucoup d’objets, d’affaires, des valises pleines d’objets divers, de cartes postales, de photos, d’albums, de livres qui appartenaient à l’ancienne propriétaire des lieux, une certaine Madame Madeleine. Personne ne semble vouloir de ces vieilles affaires et Clara, curieuse et sentant déjà qu’il y a quelque chose à trouver, se met en quête de reconstituer tout le passé de la vieille dame. Elle épluche les lettres, ouvre les valises, cherche la famille, les amis, les lieux où Madeleine a été, où elle est partie en vacances… C’est une vraie chasse au trésor qui débute.

Tout l’originalité du livre repose sur sa construction en elle-même. Clara a mené ce travail sur Twitter où elle postait au fur et à mesure de ses découvertes, des photos des objets qu’elle trouvait, des cartes postales, des photos et les internautes l’ont aidé à retrouver des personnes ou identifier des objets. Pour garder ce format peu commun, tous les tweets ont été imprimé dans l’ouvrage avec les photos en couleur des milles et une chose que renfermait la cave de Madeleine.

Très vite on s’attache à Madeleine qui devient presque un personnage fictif dont on a envie d’apprendre toute la vie. Au gré des enquêtes, des trouvailles et des déceptions de Clara, on entre avec elle dans le monde de Madeleine. Ce livre est donc un très bel hommage à Madeleine mais plus largement un bel hommage à la mémoire des petits héros, ceux qui n’ont jamais eu leur nom dans la presse ou sur une affiche de cinéma mais qui ont eu une histoire quand même.

Conclusion :

J’ai été très émue par moment car la lecture est vraiment prenante et on a l’impression que Madeleine va finir par surgir à nos côtés tant on commence à la connaître et à la comprendre. Le travail qu’a fourni Clara Beaudoux est remarquable. J’ai bien aimé les petits passages introspectifs où elle se pose des questions en se demandant si sa démarche est vraiment légitime etc mais j’aurais juste aimé qu’il y en ai un peu plus.

A mettre absolument entre toutes les mains !!