iRachel de Cass Hunter

Une mère de famille, excellente scientifique et génie des nouvelles technologies, décède sans avoir parlé du grand projet de sa vie à son mari et à sa fille. Le prototype iRachel, un robot qui lui ressemble trait pour trait et à qui elle a tout appris pour qu’il puisse prendre le relais…

Temps pour lire le roman : trois jours

Lieu de lecture du roman : canapé, lit

Nombre de pages : 370 pages

Genre : Roman sur les nouvelles technologies, réalité anticipée

Maison d’édition : JC Lattès

 

Merci aux éditions JC Lattès pour l’envoi de ce roman

 

Critique

Dans iRachel de Cass Hunter, on suit le personnage de Rachel. Rachel a toujours été une brillante scientifique. Elle a consacré sa vie à la recherche et au développement des IA dans un laboratoire. Cependant, elle est victime d’un anévrisme, mourant sans ayant fini de concevoir le projet de sa vie : un robot à son image à qui elle a tout appris. Elle l’a conçu pour être comme une deuxième version d’elle-même. Une version qui ne se fatigue jamais, qui n’a pas besoin de faire des pauses ou d’aller aux toilettes. Un robot capable d’effectuer toutes les tâches ménagères, de cuisiner, de nettoyer sans rechigner. Elle a également transmis tous ses souvenirs, ses expressions, ses recettes de cuisine au prototype qui les révèle au fur et à mesure à son nouveau foyer.

Cependant, l’arrivée d’un robot qui ressemble trait pour trait à Rachel qui vient de décéder perturbe fortement son mari qui oscille entre fascination et réconfort et Chloé qui se range plutôt du côté de l’inquiétude voire de la paranoïa.

Conclusion

J’ai vraiment beaucoup aimé iRachel de Cass Hunter qui est très fort en émotions. J’ai été happée par l’histoire qui est racontée selon les différents points de vue des personnages. Et je me suis attachée à iRachel et à ses progrès.

Ce livre redonne confiance en l’IA (l’intelligence artificielle) et donne une image positive des robots qui peuvent être d’une grande aide psychologiques et psychiques. Ainsi, l’auteure soulève beaucoup de questions intéressantes sur l’acceptation de ces nouvelles technologies dans notre société actuelle.

Ma précédente chronique : Alex Verus tome 3 de Benecidct Jacka

Camille