Frère et soeur de Esther Gerritsen

Temps pour lire le roman : 3 jours

Lieu de lecture du roman : Dans mon lit, dans le métro.

Nombre de pages du roman : 170 pages

Coup de cœur, déception ? Bon

Note : 4/5

Genre du roman : Fiction

Maison d’édition : Albin Michel

Merci beaucoup à Albin Michel pour nous ce roman !

Contexte : on suit Olivian directrice dans une société de vaisselle de luxe, embauché pour redresser l’entreprise. En apparence, elle a tout pour vivre heureuse : un mari qui l’aime, deux garçons, un bel appartement. Seulement voilà, Olivia a un passé : une enfance vécu dans un endroit minuscule, des parents peu présent. Mais son frère Marcus a été pour elle. Par la suite, ils se sont perdus de vue. Un jour, Olivia est appelé avant un conseil d’administration par son frère qui va se faire couper la jambe. Une évidence s’impose alors à elle. Elle doit aider son frère. Ce dernier qu’elle ne connaît presque plus, qu’elle ne comprend pas… ou peut être qu’elle ne veut pas comprendre ?

Dans ce roman court, Esther Gerritsen a écrit un beau roman. L’auteure explore la découverte de soi, mais surtout l’exploration du monde familial. Dans ce roman, nous allons ainsi passer de l’individualisme à l’ouverture pour l’autre. A la relation avec les autres, en dehors de nos activités. Olivia va réussir, petit à petit, même si elle ne s’en rend pas compte de suite, à se reconnecter aux autres… notamment grâce à Marcus, ce frère que tout le monde, ce frère qui s’est tant occupé d’elle… Un gros tournant dans le récit.

Conclusion :

Ce livre a pour lui qu’il est court, qu’il est percutant. Ce livre nous permet aussi de réfléchir sur la place que nous donnons à notre famille par rapport à nos études, par rapport à notre boulot. Mais aussi de notre ouverture aux autres. Un livre prenant que je ne peux que conseiller.