D’après une histoire vraie de Delphine de Vigan

Temps pour lire le roman : Moins d’une semaine (du 08/01 au 12/01)

Lieu de lecture du roman : Un peu partout

Nombre de pages du roman : 384 pages

Coup de cœur, déception ? Coup de cœur mais pas parfait

Note : 5/5

Genre du roman : Thriller psychologique

Je n’ai pas pu résister. Dès la parution de D’après une histoire vraie en livre de poche, je l’ai acheté à la première occasion.. A part celui-ci, j’avais lu tout les autres de Delphine de Vigan. De quoi parle le livre ?

Le livre se base sur des faits réels (ou non, on reviendra là-dessus plus tard). Delphine de Vigan nous raconte sa rencontre avec une personne qu’elle nome L. est qui va devenir son pire cauchemar sans que pour autant elle n’arrive à s’en rendre compte.  Je préfère vous avertir : je ne peux m’aventurer dans cette review sans révéler la trame complète du livre, sans donner mon avis. J’invite donc toute personne ne souhaitant pas connaître l’histoire à revenir lire cette review une fois le livre terminé. Pour les autres, vous pouvez continuer.

Son écriture est toujours aussi limpide, aussi claire à lire. D’après une histoire vraie est une suite à Rien ne s’oppose à la nuit sans pour autant en être une. On y retrouve certains éléments notamment lorsqu’elle parle de lettre d’insulte qu’elle reçoit après la parution de son livre; lorsqu’elle évoque l’emballement médiatique mais aussi l’emballement des lecteurs autour de son dernier livre. Mais l’intérêt du livre réside dans la relation qu’entretient Delphine avec L. Cette personne va prendre soin d’écarter les anciens amis puis peu à peu de prendre possession de la vie de Delphine. Tout le long du livre on va alors se sentir oppresser, manipuler. On s’en l’auteur pris dans un engrenage qu’elle n’arrive plus à contrôler.

A la fin du roman, L disparaît entièrement : sans laisser aucune trace. SI bien que la famille de De Vigan, qui n’a jamais rencontré la jeune femme, doute de son existence-même. Et nous même, lecteur, commence à en douter aussi. Parce que après tout : qu’est ce qui est vrai dans ce livre ? Qu’elles sont les parts de vérité et de fiction ? Tout au long du livre le lecteur aura pu lire que l’auteur est persuadé que les gens n’arriveraient pas à faire la différence entre une histoire vraie et une fiction si c’était bien écrit. Peu importe après tout de ce qui est vrai ou non, puisque Delphine réussit ici un coup de génie. Enfin, elle nous emmène dans son univers intime. Elle nous montre comment elle écrit, ce qui la bloque, ses petits rituels. ON apprend plus sur elle, et aussi sur sa famille (ses enfants et son compagnon).

Le seul regret que l’on peut avoir est certains passager un peu long notamment lors des monologues de L. Mais au fond, Delphine, on ne vous en veut pas. Pas après un livre comme celui-ci.

Conclusion :

D’après une histoire vraie a eu le prix Renaudot 2015 ainsi que le prix Goncourt des Lycéens 2015. Des prix plus que mérités. Delphine de Vigan a encore réussi un coup de maître. Jamais un auteur ne m’aura autant captivé sur l’ensemble de ses livres. Je ne peux que vous conseiller de lire ce livre. Il est tout simplement brillant, intelligent, mais nous amène aussi à réfléchir sur un tas de sujet. En somme, un coup de maître.

Notre précédente review ici. Retrouvez aussi toutes les autres ici !

Si vous voulez acheter D”après une histoire vraie, cliquez ici !