A chacun son rêve de Paul Ivoire

Temps pour lire le roman : 3 jours

Lieu de lecture du roman : Métro et dans mon lit

Nombre de pages du roman : 296 pages

Coup de cœur, déception ? Bon livre

Note : 4,5/5

Genre du roman : Roman

Nous tenons particulièrement à remercier les éditions Anne Carrière pour ce livre.

Vous pouvez retrouvez notre rencontre avec l’auteur et Anne Carrière en cliquant ici !

(Ici c’est Quentin qui parle, mais Camille pense la même chose) Nous aimerions, avant de commencer cette chronique, vous remerciez. Que vous soyez lecteur du blog, follower sur instagram, ou les deux, c’est grâce à vous que tout cela arrive. Un article paraîtra prochainement sur le blog, mais nous tenions à vous le dire : merci !

Aujourd’hui je viens vous parler d’une de mes lectures de la semaine dernière : A chacun son rêve de Paul Ivoire. Comme vous avez pu le voir (ou si vous avez lu l’interview), nous avons eu la chance de pouvoir rencontrer l’auteur, ainsi que Anne Carrière (son éditrice).

De quoi parle le livre ? Sylvain Balmont, cadre en entreprise, va gagner le jackpot à l’Euromillions suite à se rencontre avec un SDF. Alors qu’il tente de retrouver cette personne pour lui venir en aide, il apprend qu’il est décédé le soir précédent. N’ayant pas de projet d’avenir, actuellement en procédure de divorce, pas d’enfant, Sylvain va enquêter sur le passé de Xavier Rosa et honorer sa mémoire. Mais, alors qu’il trouve une ancienne trace du personnage à Villard-sur-Armançon, il va tomber sur l’hostilité des deux grandes familles qui s’opposent. Cependant Sylvain Balmont est un homme obstiné… et surtout millionnaire !

Il faut savoir que, avant d’être publié aux éditions Anne Carrière, ce livre portait le nom de La guerre des millions et a subit quelques retouches depuis a première parution.

On apprécie rapidement Sylvain, personnage altruiste, bon, et en même temps plein d’humour et de combativité. Mais ce personnage ne serait pas complet sans les deux familles (Les Vichot et les Germain) qui se font la guerre. Ce qui est assez marrant, c’est que j’ai pour habitude d’avoir vraiment du mal avec les personnages antipathiques, comme la famille Vichot Et bien, même si j’ai beaucoup apprécié la famille rivale (notamment avec le jeune Morgane), j’ai préféré l’autre famille avec le Maire, son père, sa femme et surtout la jeune fille. Pourquoi ? Car on sent que derrière les personnages, se cachent une pointe de vérité. Que ce sont des personnages que vous avez dû croiser, si vous avez vécu ne serait-ce que quelques mois à la campagne. Ils n’ont pas un mauvais fond, mais ils n’aiment pas les étrangers car ils ont peur de changer leurs habitudes et surtout de déterrer les secrets.. Alors que, pourtant, comme on le voit avec la fin du livre (je ne vous en dirais pas plus), cela n’est peut-être pas une mauvaise chose.

La lecture est fluide, elle se fait facilement. On suit tranquillement l’histoire, qui a le mérite de ne pas avoir de longueur (ce qui n’est pas toujours facile). On sent aussi, que se soit pour le divorce, pour le personnage de Sylvain, que l’auteur a laissé son empreinte partout, qu’il a laissé une partie de lui dans le livre (c’est ce qu’il dira notamment lors de l’interview).

Enfin, cela fait du bien pour une fois d’avoir un personnage altruiste, aimant, tendre, bon. Il est de plus en plus rare de sentir cette sincérité chez un personnage, et encore plus dans la vraie vie. C’est ce qui fait le charme de ce roman. Car oui, on aimerait tous connaître un Sylvain Balmont. Mais on aimerait encore plus pouvoir lui ressembler.

Conclusion

Ce livre nous fait du bien. Il nous prend par la main, et nous dit : ” viens avec moi, je t’emmène dans un monde pas si différent que le tien, mais où une personne œuvre pour faire le bien”. Car oui, comme je le dis, on aimerait que la terre soit peuplé de Sylvain Balmont.

Je n’ai pas pour habitude de lire de livre comme celui-ci. Et pourtant, je devrais. Car cette lecture m’a fait rigolé, ma indigné, et surtout m’a ému. Je ne peux que recommander à tous de découvrir A chacun son rêve et surtout Paul Ivoire. Un auteur à suivre. Une petite question pour vous maintenant: Que feriez-vous, vous, avez plus de 170 millions d’euros ?

Vous pouvez retrouvez notre rencontre avec l’auteur et Anne Carrière en cliquant ici !

Notre précédente review ici. Retrouvez aussi toutes les autres ici !

Si vous voulez acheter A chacun son rêve, cliquez ici !