Pour lire notre rencontre avec Aurélie Valognes, c’est par ici !

Au petit bonheur la chance de Aurélie Valognes

Temps pour lire le roman : une semaine

Lieu de lecture du roman : canapé, lit, TGV

Nombre de pages du roman : 325 pages

Note : 5/5, coup de coeur

Genre du roman : Contemporain

Maison d’édition : Mazarine

Jean, un petit garçon de six ans, se voit placer chez sa grand-mère par sa mère car celle-ci a décidé de quitter son compagnon et d’aller essayer la grande vie à Paris. Le petit garçon se retrouve donc avec sa grand-mère Lucette, une vieille dame encore alerte qui n’hésite pas à être tout le temps derrière lui. Jean découvre un autre monde : aller au cimetière, aller au marché, aider le facteur à faire sa tournée. Cette vie simple et ordinaire, qui n’est pas tellement de son âge, commence à lui plaire et dissipe le manque qu’il a pour sa mère. Ensuite les événements se déroulent au petit bonheur la chance, alternant des périodes d’interrogations, de chagrin mais aussi de joie et d’émerveillement pour le petit garçon que l’on voit grandir sous nos yeux.

Tous les personnages sont attachants notamment Jean qui tombe tout le temps et qui pose des millions de questions mais aussi mémé Lucette, elle est un peu comme notre mémé à tous, un peu moralisatrice, pas très copine avec la modernité et attachée à ses petites habitudes.

Conclusion :

Encore une fois, la magie de la plume d’Aurélie Valognes opère. On ressort de cette lecture, plus heureux comme si on avait envie de déplacer des montagnes face aux injustices de la vie de tous les jours. L’histoire nous touche peu importe notre sexe, notre âge ou notre milieu social. C’est même difficile de refermer le livre et de se dire qu’on laisse là les personnages…

Si vous ne l’avez toujours pas dans votre bibliothèque, foncez !