Les années Solex d’Emmanuelle de Boysson

Temps pour lire le roman : moins d’une semaine

Lieu de lecture du roman : métro/canapé/lit

Nombre de pages du roman : 218 pages

Coup de cœur, déception ? déception

Note : 2,5/5

Genre du roman : Journal intime d’une adolescente (mais pas que)

Ce livre est un ‘’doudou’’. L’auteur a retrouvé ses anciens journaux intimes, ceux de son adolescence et a décidé de les utiliser pour créer un roman. Ce n’est pas totalement une œuvre autobiographique car la romancière a affirmé avoir ajouté une grande part de fiction.
Nous suivons donc le quotidien de Juliette qui a 14 ans au début du roman et 17 à la fin. Juliette évolue dans la société du début des années 70, ses parents sont fortunés, très croyants et conservateurs, elle habite dans une grande maison en Alsace. Mais Juliette a envie de se rebeller et sa cousine Camille, qui est très dévergondée (pour l’époque, c’est-à-dire qu’elle se maquille et qu’elle met des jupes courtes) l’entraîne dans de folles aventures.

Juliette tombe donc amoureuse d’un garçon Patrice, qui est fermement convaincu que le pays a besoin d’une révolution, anarchiste et maoïste, il participe à des manifestations pour des ouvriers injustement licenciés et dénonce cette France de la bourgeoisie. Juliette change donc radicalement de comportement mais ne devient jamais complètement anarchiste. Atteinte de bovarysme, elle préfère plutôt lire qu’agir.

L’auteur utilise de nombreuses marques, objets de l’époque pour ancrer son roman dans cette période. Tous ces détails donnent de la chair au souvenir bien que son souvenir de l’adolescence est très fantasmé.

Conclusion

J’ai lu ce libre dans le cadre de l’émission Au fil des mots, j’ai pu poser une question à l’auteur qui était très gentille et a très bien répondu. C’était très intéressant de la voir défendre son livre qui pourtant n’est pas extraordinaire autant pour le style de l’écriture que pour le contenu.
Je conseille ce livre à un jeune public en pleine crise d’adolescence et qui ressent les mêmes doutes que Juliette et essaie de se trouver ou à un public qui a vécu ou est passionné des années 70 car on y retrouve de multiples références.

Notre précédente review ici. Retrouvez aussi toutes les autres ici !

Si vous voulez acheter Les années Solex, cliquez ici !