Am Stram Gram de M.j. Arlidge

Temps pour lire le roman : trois jours

Lieu de lecture du roman : TGV, canapé

Nombre de pages du roman : 197 pages

Coup de cœur, déception ? Bon livre

Note : 3,75/5

Genre du roman : Thriller / policier

Ce livre m’a été offert par la maman de Camille pour Pâques. Nouvelle auteur, puisque M.j. Arlidge. Am Stram Gram est visiblement devenu, en très peu de temps, un best-seller. Avant de vous donner mon avis, plongeons nous dans l’histoire du roman.

L’histoire commence avec l’enlèvement de deux jeunes gens, qui vont être séquestrés pendant plusieurs semaines dans une piscine vide, d’où ils n’ont qu’une solution pour s’échapper : que l’un deux soit tué. Pour cela, ils ont une unique balle disponible. Les jours vont passer, la faim va s’intensifier, la peur va monter, jusqu’à ce que le pire arrive. Et ce n’est que le début d’une longue suite d’enlèvement… Le commandant Helen Grace va être mise sur l’affaire. Elle connaît les penchants noirs des humains, surtout la sienne. Surtout que plusieurs liens la ramène directement… à elle ! Rien n’est plus terrifiant que la vérité…

Le livre commence sur les chapeaux de roues ! Enlèvement, séquestration : un parfait huis-clos commence. L’auteur arrive bien à retranscrire la tension qui va monter, les angoisses, et enfin les remords du survivant. On peut le féliciter sur ce point : la partie où les victimes sont prises aux pièges, sans aucune possibilité de sortie, est très bien faite. On se sent presque mal à suivre cette longue descente aux enfers.

Ce qui me dérange, ce n’est pas le début de l’histoire. On sent qu’il y a quelque chose d’intéressant, notamment avec Helen qui se fait fouetter pour expier on ne sait quelle faute. Le policier soulard, qui a perdu sa femme et sa fille avec un divorce. Une histoire de flic ripoux. Bref, Arlidge avance peu à peu ses pions, sans pour autant trop en dévoiler. On apprécie les personnages, sans pour autant s’y attacher. mais soit, ce n’est pas ce qui est le plus dérangeant dans un polar.

Parlons de ce qui fâche : l’enquête. Autant tout commençait bien, autant la fin… n’est absolument pas à la hauteur. Il manque cette véritable recherche de la part d’Helen, ce questionnement avant le heureka ! Tout cela va trop vite, loin d’ailleurs du lecteur qui va être mis sur la touche. Et puis, il y a cette impression qui reste que on lit plus un résumé de la vie des personnages qu’un réel thriller.

Ce qui est particulièrement dommage, quand on voit le personnage de fin ! Il avait un potentiel. On aurait pu imaginer des lettres anonyme, des apparitions au coin des rues. Mais ce dernier reste pour le moins absent. Jusqu’au 10 dernières pages en faite. J’ai cependant apprécié le fait que la fin n’est absolument pas une happy-end et… et bien, ça change ! Dans le bon sens du terme.

Conclusion

Ce n’est pas un mauvais roman. Loin de là, puisque plusieurs passages sont bien réalisés. Mais il manque au niveau de la finition. Certaines histoires introduites, ne sont au final que très peu utilisées. Ce qui est bien dommage, vu le potentiel ! Cela restera néanmoins une lecture agréable.

Notre précédente review ici. Retrouvez aussi toutes les autres ici !

Si vous voulez acheter Am Stram Gram, cliquez ici !