Alex de Pierre Lemaitre

Temps pour lire le roman : trois jours

Lieu de lecture du roman : canapé, métro, lit

Nombre de pages du roman : 408

Note : 5/5

Genre du roman : Policier

Maison d’édition : Livre de Poche

Suite à mon coup de coeur sur Travail soigné, le premier roman de la (fausse) trilogie de Pierre Lemaitre, j’ai continué dans ma lancé en lisant le deuxième tome, Alex.

On retrouve avec plaisir le commandant Verhoeven dont l’on va découvrir plusieurs aspects de sa personnalité jusqu’alors inconnu. La faute, dira-t-on afin de ne pas spoiler, au tueur du tome précédent. Malgré son côté légèrement perturbé dans ce roman (que l’on comprend après  la mort de sa femme), le commandant reste avant tout quelqu’un de simple, humain, avec ses bons comme ses mauvais côtés. On apprécie ces moments de solitude, ceux où il dessine la tueuse qu’il recherche, … Il est impossible, pour moi, de ne pas tomber sous le charme de ce policier atypique pour le genre mais ô combien réussi.

Bien plus classique que le précédent dans son intrigue, Pierre Lemaitre arrive tout de même à vous balader d’événement en événement sans que vous ne réussissez à trouver pourquoi Alex agit comme cela. Ce que j’apprécie particulièrement avec l’auteur, c’est que rien n’est tout blanc et rien n’est tout blanc. Chacun possède sa part d’ombre et sa part de Lumière qui ressort plus ou moins en fonction des romans. Oubliez donc le côté caricatural du méchant comme l’on a pu le connaître.

On a presque l’impression que le côté enlèvement, meurtre, n’est que le prétexte de départ pour Pierre Lemaitre. Réalisant avec Alex un roman, tout comme Travail soigné, de très haut vol et digne des plus grands thriller psychologique Hollywoodien, on se laisse prendre par la main par l’auteur qui nous emmène dans son labyrinthe d’intrigue… dont il est impossible d’imaginer la suivante ! Comme à son habitude, les personnages sont riches, fouillés, et ont pour particularité d’évoluer tout le long du roman. Comme à son habitude, vous ressortirez de Alex nerveux, dérouté, indigné, tourmenté,… tout cela à la fois !

Conclusion

Une seule chose à dire : Pierre Lemaitre, avec Alex, montre à nouveau son génie dans la conception et la rédaction de ses romans. Véritable roman qui transcende le genre du policier pour se rapprocher de celui des thriller psychologique, il réussit ici le coup de génie d’être quasiment au même niveau que son premier volume. Et, une fois le manuscrit refermé, on a qu’une hâte : lire le suivant. Si ce n’est pas déjà fait, procurez-vous immédiatement les 4 tomes de la trilogie Verhoeven ! Vous ne le regrettez pas…