L’enfermement de Florence Henry

Florence Henry prend la plume pour se raconter, raconter sa fille mais surtout faire réagir. Elle a donné des années de sa vie pour aider sa fille aînée, Océane, qui souffre d’autisme. Elle écrit son combat et sa fierté finale du chemin parcouru.

Temps pour lire le roman : trois jours

Lieu de lecture du roman : canapé, lit

Nombre de pages : 250 pages

Genre : témoignage/histoire vraie

Maison d’édition : XO Editions

Merci à XO pour ce livre !

Critique

L’auteure est une femme, une épouse et devient une mère. Cependant, son enfant, Océane, n’est pas comme les autres. C’est un bébé tout le temps inquiet, qui pleure fort, qui ne dort jamais, qui ne réagit pas, ne sourit pas. Très vite, Florence, son mari et sa famille se rendent compte qu’il y a un problème mais le corps médical va mettre longtemps avant d’établir un diagnostic. Ce diagnostic tombe, il est aussi dur que sévère, il condamne Océane, condamne ses parents : l’autisme. 

Dès lors, Florence va choisir de se battre. Elle se bat pour elle, pour son mari et surtout pour la petite Océane qui n’a rien demandé et qui se fait reléguer au rang d’extraterrestre, d’handicapée voire de robot. Tout le monde semble s’être donné le mot pour décourager Florence mais impossible de la faire flancher. Elle remplit tous les vides d’Océan de sa force vitale, de son amour inconditionnel et de son énergie à toute épreuve.

Dans ce témoignage, l’auteure nous raconte comment, presque seule, elle a réussi à vaincre cet autisme, ce mutisme, ce véritable enfermement dans lequel était plongé Océane. L’enfermement c’est aussi celui d’une mère qui se retrouve seule contre tous : instituteurs, médecins, psychologues, amis, voisinage… et qui porte pourtant son enfant à bout de bras pour lui offrir une chance d’intégrer le monde normalement.

Conclusion:

Je suis très touchée et intéressée par la cause autiste. Ce témoignage était vraiment puissant et émouvant. C’est une lecture à réaliser en apnée mais une lecture nécessaire pour comprendre, apprendre et savoir laisser sa chance…

Je vous conseille fortement cette lecture qui est difficile mais très instructive.