Nom du roman : Eleanor and Park de Raimbow Rowell

Temps pour lire le roman : du samedi 12/11 au dimanche 20/11

Lieu de lecture du roman : sur le canapé, dans mon lit

Nombre de pages du roman : 378

Coup de cœur, déception ? Coup de cœur

Note : 5/5

Genre du roman : histoire d’amour

Eleanor and Park est comme un doudou que l’on prend pour se réconforter. Une fois dedans, difficile de le poser… L’auteur nous livre donc une histoire d’amour entre deux adolescents : Eleanor, une jeune fille qui a un passé et un présent difficile, qui est moquée à l’école et Park un garçon plutôt populaire mais pas trop, il est asiatique, adore les comics et la musique. On pense au début qu’il est un peu banal mais il traîne aussi quelques boulets derrière lui.

Eleanor n’est pas une jolie fille qui répond aux canons traditionnels : elle est rousse, débraillée, grosse, pas toujours propre, tenues très extravagantes. Elle se fiche du regard des autres même si les filles du lycée lui font sans cesse des crasses. Elle n’a pas de brosse à dents ni le téléphone, dort dans la même chambre que ses cinq autres frères et sœurs. Bref c’est pas trop la joie.

On plonge facilement dans ce roman, l’alternance des points de vue n’est pas trop brutale heureusement, on arrive bien à toujours savoir dans la tête de qui on est. Je me suis sentie particulièrement proche de Park dont la situation m’a beaucoup touché, même si sa vie ressemble à un conte de fée en comparaison à ce que vit Eleanor, on se rend compte au fil des pages que Park n’a pas la vie simple, qu’il a des problèmes avec son père et qu’il n’est pas toujours sur la même longueur d’onde que ses proches.

Certains moments s’enchainent plus vite que d’autres, il y a finalement peu d’actions véritable, ce qui compte et ce que l’auteur met en jeu, c’est avant tout la réelle histoire d’amour entre les deux protagonistes. Cet amour est si pur, si transcendant, qu’il atteint le lecteur. Le lecteur n’est plus seulement receveur d’informations, il est impliqué, il connait le secret d’Eleanor et de Park. Il sait que cette relation peut être dangereuse, il sait que les deux jeunes gens ont des difficultés à se voir. Il comprend la détresse particulière des deux cas. Le lecteur est presque acteur, tellement il est sollicité.

L’auteur ne nous manipule pas mais amène si bien les choses qu’on rentre forcément dedans. Si vous voulez renouer avec la lecture par ces temps d’hiver, sautez sur ce roman. Il est peu commun mais si beau. Cela a été un vrai de coup de cœur et je vous le conseille chaudement.

De plus, si vous êtes amateur de musique, ce roman contient de nombreuses références qui sont toujours agréables. Petite astuce, j’adore me passer les chansons dont les héros parlent dans les livres pendant ma lecture. Je me plonge encore mieux dans l’histoire.

Conclusion :

Je vous invite très fortement à lire ce roman que j’ai trouvé à la fois drôle mais aussi plein de sensibilité. Il est très simple à lire mais il fait du bien. Une histoire d’amour de temps à autre, cela fait renouer avec le monde…

Notre avant-dernière review ici. Retrouvez aussi toutes nos reviews ici !

Si vous voulez acheter Eleanor and Park, vous pouvez cliquer ici.